Rassemblement contre la "haine anti-flics" : un contre-rassemblement haut en couleurs s'est invité à Besançon

Publié le 18/05/2016 - 13:17
Mis à jour le 25/05/2016 - 10:44

Un rassemblement de policiers s’est déroulé devant le commissariat de Besançon ce mercredi 18 mai 2016 à midi contre la « haine anti flics » après deux mois d’affrontements en marge de la mobilisation contre la loi Travail. Une cinquantaine de fonctionnaires en exercice et à la retraite y a participé. Un contre-rassemblement d’une trentaine de manifestants armée de pistolets à eau s’est invité…

Diaporama

"On souhaite manifester contre cette haine anti flic qui est de plus en plus présente. Depuis les attentats du 7 janvier et du 13 novembre 2016 à Paris, il y avait une certaine ferveur de la population envers les forces de l'ordre et depuis les manifestations contre la loi Travail, de petits groupes minoritaires sont là pour saccager, casser, etc.", explique Fabio Cilli, délégué local et adjoint départemental pour le syndicat Alliance Police nationale. 

À Besançon, aucune agression "anti police" n'a été observée. Toutefois, la police de Besançon "souhaite soutenir les collègues de Paris, de Rennes, de Nantes, de Lyon", précise Fabio Cilli.

Vers 12h15, une trentaine de contre-manifestants s'est positionnée devant le commissariat de police, de l'autre côté de l'avenue de la gare d'eau. Ils étaient armés de pistolets à eau, de brumisateurs d'eau et de matraque en plastique colorées comme pour imiter la position des policiers en marge des manifestations. Le temps de s'installer, et l'un d'eux a crié "on charge !" avant qu'un pétard à serpentins éclate et ne fasse sursauter certains manifestants du côté policier. Les esprits sont restés calmes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

loi travail

Loi travail : manifestation et votation à Besançon

Alors que François Hollande reste inflexible en déclarant  ce jeudi matin que le gouvernement irait « jusqu’au bout » de la loi travail, les manifestations demandant le retrait du texte se poursuivent partout en France pour une journée d’action nationale. À Besançon, 440 manifestants selon la police ont déambulé en fin de matinée et une votation citoyenne se tient place Pasteur jusqu’à 16h.

Myriam El Khomri : “Ce n’est pas de l’obstination, c’est de la conviction”

« Je ne suis ni sourde ni aveugle ! » Juste avant l’inauguration ce vendredi 27 mai 2016 de l’école « Cuisine Mode d’emploi(s) », la ministre du Travail a rencontré à Besançon des représentants de syndicats durant près d’une heure alors que 300 personnes étaient rassemblées à distance du site de l’ancienne usine Lip.

Myriam El Khomri – Besançon 27 mai 2016 from maCommune.info on Vimeo.

Mobilisation contre la loi travail : c’est reparti pour un tour…

« Ni amendable, ni négociable : retrait de la loi travail ! ». Entre 150 et 200 manifestants ont défilé ce jeudi matin boulevard Kennedy à Besançon avant le rassemblement devant le Medef à 11h.  La mobilisation a provoqué de nombreux ralentissements dans le secteur.

Société

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Un Français n’obtient pas la naturalisation suisse… après avoir tondu le gazon les jours fériés

INSOLITE • Un résident français de Clos-du-Doubs, commune suisse du canton du Jura, s’est vu refuser la naturalisation suisse lors de l’assemblée communale du canton du Jura le 10 avril 2024. Pourquoi ? Il lui a été reproché notamment d’avoir tondu sa pelouse pendant des jours fériés, rapporte nos confrères du Quotidien Jurassien.

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Effondrement rue de Vesoul : une période charnière commence…

Les études, investigations et travaux menés jusqu’ici permettent de dire que la période actuelle est une période charnière, selon le dernier communiqué du Département du Doubs en date du 12 avril 2024 : les travaux restant à effectuer et leurs délais de réalisation pour le rétablissement de la route départementale 572 demeurent de plus en plus concrets.

La maire de Besançon harcelée en ligne après sa plainte contre les pancartes anti-migrants

La maire de Besançon Anne Vignot a annoncé vendredi 12 avril 2024 porter plainte après avoir été la cible d'un cyber-harcèlement "d'une extrême violence" faisant suite à une première plainte de l'élue contre des pancartes anti-migrants brandies dimanche lors du carnaval de sa ville.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.61
légère pluie
le 17/04 à 18h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
89 %