Recoba : un Franc-Comtois au mondial du bâtiment à Paris

Publié le 02/11/2019 - 09:30
Mis à jour le 02/11/2019 - 10:27

Numérisation 3D •

Du 4 au 8 Novembre 2019, Julien Beaupré, fondateur et dirigeant de l'entreprise Recoba, sera présent au mondial du bâtiment au parc des expositions Paris Nord Villepinte. Cette jeune entreprise de Rioz en Haute-Saône va exposer son savoir-faire en matière de numérisation de bâtiments au mondial du bâtiment à Paris

Cette jeune entreprise, basée à côté de Rioz en Haute-Saône, propose des services de rétro-conception de bâtiments.

"Grâce au scanner 3D, il est désormais possible et facile de numériser les géométries 3D des constructions" explique Julien Beaupré. "Ce travail donne ce qu'on appelle un nuage de points, qui peut être intégré dans des logiciels d'architectes pour, en finalité, obtenir une maquette numérique 3D ou un plan 2D. Ce jumeau numérique sert ensuite de base à tout travaux de rénovation."

A l'heure où le secteur de la construction connait une véritable révolution avec l'arrivée du BIM (Building Information Modeling  : sorte de maquette numérique du bâtiment), l'entreprise se donne l'objectif d’être un acteur incontournable en Bourgogne-Franche-Comté dans le secteur du Relevé 3D. "On entend trop souvent des phrases du type « Ce tuyaux, il n'était pas là avant ? » ou encore « Cette cloison n'était pas sur les plans ». Ce sont la conséquence du manque d'informations et de mise à jour des plans. Noyés dans la charge de travail quotidienne, nous ne prenons pas le temps de mettre à jour nos plans. Mais, au cours de nos projets, ces aléas peuvent engendrer une multitude de retards, dépenses et d’adaptations d’organisations…Recoba est née dans ce contexte."

"Beaucoup de personnes pensent, à tort, que ce procédé ne leur est pas accessible. Je travaille au quotidien pour faire tomber ces barrières : j’anime des réunions d'informations et participe à beaucoup d’événements dans le but de démocratiser cette technologie."

Recoba connait des débuts prometteurs et rayonne déjà sur l'ensemble du territoire français, prouvant que Franche-Comté peut aussi être à la pointe dans le  dans ce domaine. Julien Beaupré entend bien le faire savoir la semaine prochaine à Paris.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.05
peu nuageux
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
10 %

Sondage