Réouverture du restaurant Le Cercle Suisse à Besançon

Publié le 03/10/2017 - 08:20
Mis à jour le 03/10/2017 - 09:14

Après des travaux de rénovation, le restaurant Le Cercle Suisse va rouvrir ses portes le 3 octobre 2017 au 4 rue Lacoré à Besançon. Eric Fieg, le gérant proposera une nouvelle carte et le concept « bonne bouffe à la bonne heure ». 

"J'ai voulu garder l'authenticité du lieu. Je ne l'ai pas modifié mais seulement rénové", précise Eric Fieg, le gérant du restaurant. A 58 ans, cet ancien technicien son et éclairage du Kursaal de Besançon a longtemps travaillé à proximité du restaurant : "nous avons passé des soirées mémorables, cet endroit est vivant et quand j'ai su qu'il était à vendre je me suis lancé", explique-t-il.

Des horaires adaptables à la clientèle

Le concept "Bonne bouffe à la bonne heure" s'adresse aussi aux spectateurs et troupes qui se produisent au Kursaal à proximité : "les horaires du restaurant pourront être adaptés aux groupes de théâtre par exemple", explique le gérant. "Je veux que le Cercle Suisse soit ouvert à tous, qu'il n'y est pas de barrières, que cela soit vivant".

Une carte à la frontière de la France et la Suisse

Avec ses deux cuisiniers et son serveur Jonathan, le gérant prévoit des assiettes typiques Franco-Suisse comme la "rösti-cancoillotte-saucisse de Morteau". La fondue sera, elle, complétement suisse avec 50 % de gruyère et 50 % de vacherin fribourgeois.

Des truites du Val de Cusance dans le Doubs seront mises dans un vivier dans la salle principale du restaurant pour être ensuite amenées en cuisine : "le cuisinier viendra les chercher devant les clients", explique Eric Fieg. Pour les soirées froides d'hiver, un plat d'antan sera proposé chaque jour en cocotte "cela ira du petit salé au coq au vin. Nous proposerons des plats d'antan que les gens ne font presque plus".

Info +

  • Le Cercle Suisse 
  • 4 rue Lacoré à Besançon
  • 09.83.69.68.81
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 26.22
ciel dégagé
le 25/06 à 12h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
61 %