Rompre l'isolement : 380.000 lettres envoyées dans les Ehpad avec "1 Lettre 1 sourire"

Publié le 30/05/2020 - 11:28
Mis à jour le 29/05/2020 - 17:50

Le site web "1lettre1sourire.org" proposait d'envoyer gratuitement une lettre à un résident d'un Ehpad pendant le confinement. L'association a décidé de poursuivre son action, nous apprend-elle ce mois de mai 2020.

personne âgée
©congerdesign / Pixabay

"Malheureusement, les personnes âgées en EHPAD sont, elles, toujours très isolées. C’est pourquoi, à la demande des établissements, nous avons décidé de poursuivre notre aventure 1lettre 1sourire, encouragés par des chiffres extraordinaires : à ce jour, c’est plus de 380 000 lettres envoyées, 1300 établissements inscrits, et quelque 60 bénévoles", explique l'association.

Un projet qui "dépasse les frontières"

"1 Lettre 1 Sourire" explique que cet engouement "dépasse les frontières" car le projet s’implante désormais en Grande-Bretagne (pour rappel, il est déjà actif en France, Suisse, Belgique, Luxembourg et au Canada).

Deux prix lui ont été décernés :

  • Le prix Coup de Coeur Fondation 2020 spécial Covid-19, offert par la fondation Alzheimer et Agirc-Arrco
  • Le prix Coup de Coeur Hackaton offert par l’EPFL.

"Malakoff Humanis a également signé avec nous une convention nous soutenant financièrement", se réjouit l'association.

Les prochaines étapes ?

"Nous travaillons aussi à permettre aux utilisateurs de géolocaliser leur lettre", est-il précisé. Le site est en cours de traduction en langue allemande et espagnole.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Coronavirus : couvre-feu dans 54 départements en France

la liste des 54 départements • Jean Castex a averti jeudi 22 octobre 2020 que "le mois de novembre" sera "éprouvant" et que "le nombre de morts" allait "continuer d'augmenter" en raison de la deuxième vague de l'épidémie de coronavirus. Le chef du gouvernement a annoncé que les mesures de couvre-feu allaient être étendues à 38 départements. En Bourgogne-Franche-Comté cela concerne les départements de la Côte d'Or, du Jura et de la Saône-et-Loire.
EN DIRECT | COVID-19 : point sur la situation sanitaire et les mesures destinées à lutter contre le virus.

EN DIRECT | #COVID19 : point de situation sanitaire du Premier ministre Jean Castex avec Olivier Véran, Roselyne Bachelot et Cédric O.Une progression rapide et très préoccupante de l’épidémie dans tous les pays d’Europe, et notamment en France est constatée. La situation est grave.

Publiée par Gouvernement sur Mercredi 21 octobre 2020

Covid-19: Castex au front, nouveaux couvre-feux en perspective

"L'heure est grave", au point que Jean Castex remonte ce jeudi 22 octobre 2020 en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 54 départements seront à leur tour contraints de respecter un couvre-feu à partir de vendredi minuit. Dans la région, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et le Jura sont concernés...    

Covid-19 : quelles sont les communes les plus touchées en Franche-Comté ?

Une carte du taux d'incidence sur une semaine et par commune (nombre de cas pour 100 000 habitants sur sept jours) vient d'être dévoilée par Santé Publique France. Selon les derniers chiffres disponibles au 18 octobre 2020, la bande frontalière avec la Suisse - de Pontarlier à Maiche en passant par Morteau - les secteurs de Valdahon ou encore de Saint-Claude sont particulièrement touchés avec un taux d'incidence supérieur à 250. Besançon oscille entre 150 et 250 cas pour 100.000 habitants. Regardez les cartes.

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Covid-19 : quelles nouvelles mesures en Haute-Saône ?

La préfecture de Haute-Saône indique ce 20 octobre 2020 que la situation sanitaire s'est "rapidement dégradée" depuis le mois de septembre et annonce des mesures départementales complémentaires à celles édictées au niveau national.

Sondage – Respectez-vous la « règle de 6 » personnes maxi à table chez vous ?

SONDAGE • Parmi les nouvelles règles à respecter pour limiter la propagation de la Covid-19, le président de la République recommande la "règle de 6", c'est-à-dire de ne pas être plus de 6 personnes lors de rassemblements chez soi notamment lors de repas. Et vous, respectez-vous cette règle à la maison ? C'est notre sondage de la semaine...

Société

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  

Rassemblements familiaux : « À défaut de les interdire, il est clair qu’il faut les limiter » (Pr Limat, CHU de Besançon)

La deuxième vague de l'épidémie de Covid-19 est prévue dans deux à trois semaines dans le Département du Doubs comme au niveau national. Pendant cette période, les cartes sont entre les mains de la population pour éviter que les hôpitaux soient subermergés. Pour le Professeur Samuel Limat, président de la commission médicale d’établissement au CHU de Besançon, cela passe par une limitation du nombre de personnes qui se rassemblent et particulièrement les personnes fragiles.

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.28
couvert
le 22/10 à 18h00
Vent
0.55 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
90 %

Sondage