500.000 euros de dons pour les personnels de l'hôpital de Besançon

Publié le 04/06/2020 - 13:30
Mis à jour le 05/06/2020 - 16:52

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon. Il a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

« La crise sanitaire a fait émerger des gestes solidaires sans précédent envers les personnels hospitaliers, saluant ainsi leur professionnalisme et leur engagement remarquables au quotidien dans la lutte contre le Covid-19« ,  note l’hôpital qui remercie les donateurs.

Le CHU de Besançon a reçu de nombreuses marques de générosité et de soutien à différents niveaux : dons financiers, dons en matériels et équipements, mise à disposition de compétences, repas et nourriture offerts, messages d’encouragements et de remerciements...

Près de 500.000 € de dons financiers

À ce jour, le CHU enregistre près de 500 000 € de dons et notamment deux exceptionnels :

  • la Fondation des hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France (300 000 €)
  • le Dijon Football Club Côte d’Or (100 000 €)

Les autres dons financiers proviennent d’associations, d’entreprises ou de particuliers qui ont manifesté leur souhait de venir en aide au CHU de Besançon.

Parmi eux, des sportifs et des artistes ont fait preuve d’initiatives originales et fédératrices pour récolter des fonds, notamment : un semi-marathon confiné dans un jardin, un match virtuel de handball, un clip de sensibilisation des sportifs bisontins ou encore l’œuvre d’une artiste mise aux enchères.

Une plateforme de dons en ligne

Dès le mois d’avril, le CHU a mis en place une collecte solidaire en ligne, afin de centraliser, tracer et rendre compte de l’utilisation des dons. Cette initiative a inauguré la démarche de mécénat et dons, aujourd’hui très répandue dans les hôpitaux, que le CHU de Besançon avait en projet depuis plusieurs mois

Cette plateforme est toujours active, accessible depuis le site du CHU : Plateforme Solidarité Covid-19 - Soutenez le CHU de Besançon / https://www.commeon.com/fr/projet/soutenez-chu-de-besancon-covid19

Un appel à projets interne sera prochainement lancé

Le CHU a d’ores et déjà acquis des petits matériels pour apporter du confort aux équipes soignantes dans les différents services. Face à l’importance des dons, le CHU a décidé de confier à ses personnels  l’élaboration de projets visant à améliorer l’accueil et le séjour des patients et la qualité de vie des professionnels de l’établissement. Un appel à projets interne va être lancé prochainement ; les demandes seront ensuite analysées pour mettre en œuvre les projets retenus par un jury composé de membres du personnel.

Le CHU aura à cœur de "se projeter dans l’après-crise en poursuivant les projets initiés, et en imaginant de nouveaux illustrant les trois axes fondateurs de la démarche de mécénat", explique-t-il. Les trois axes sont :

  • Soins, accueil et bien-être du patient
  • Recherche et innovation médicale
  • Investissement technologique d’exception

Des gestes de réconfort pour les agents

Repas, pizzas, sandwichs, barres chocolatées, produits cosmétiques, soins esthétiques, petits présents, bons d’achat d’essence... autant d’attentions offertes aux personnels du CHU qui ont bénéficié de nombreux gestes émanant d’entreprises, d’associations, d’artisans boulangers et chocolatiers, de traiteurs, de restaurateurs et de particuliers. "Ces dons réconfortants ont été très appréciés par les équipes. Et le CHU ne compte plus tous les messages, dessins, vidéos, chansons ou encore poèmes adressés hommage aux agents, qui leur ont été relayés régulièrement via des espaces web dédiés", précise l'hôpital.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19: le vaccin Moderna dans la dernière ligne droite

Le laboratoire américain Moderna va déposer lundi 30 novembre 2020 des demandes d'autorisations de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis et en Europe, faisant de plus en plus miroiter de premières vaccinations possibles dès le mois de décembre face à une pandémie toujours en pleine expansion.

Covid-19 : une lente décrue en Bourgogne Franche-Comté

2e vague • Le pic de la seconde vague a été plus élevé cet automne par rapport au printemps 2020 en Bourgogne Franche-Comté avec 1.899 personnes hospitalisées le 23 novembre pour des formes graves du Coronavirus contre 1.380 le 17 avril 2020. Dimanche, on dénombrait toujours plus de 1.700 patients hospitalisés dans la région qui reste dans une situation sanitaire "fragile" selon l'agence régionale de Santé.

Société

Violences policières, article 24, formation des forces de l’ordre… Entretien avec Emmanuelle Cordier, policière à Besançon

Après les attentats de 2015 suite auxquels les Françaises et le Français embrassaient les forces de l'ordre, qu'est-ce qui a changé dans leurs relations ? Y a-t-il des brebis galeuses au sein de la police ? Pour ou contre l'article 24 de la proposition de loi de "sécurité globale" ? Nous avons rencontré Emmanuelle Cordier, déléguée interdépartementale unité SGP Police du Doubs à Besançon pour en parler.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Missions et enjeux de la 7e brigade blindée de l’armée de Terre. On en parle avec le général Pierre-Yves Rondeau

Envoyés en mission pour 3 à 6 mois à travers le monde (Mali, Côte d'Ivoire, Liban…), les militaires de la 7e brigade blindée, subordonnée à la 1re division dont l'État-major est à Besançon, rentreront en France début 2021 en permission avant de reprendre une année d'entraînement. Le général de brigade Pierre-Yves Rondeau nous parle des missions de ces militaires et des prochains enjeux.

Sondage – En ce moment, soutenez-vous les forces de l’ordre ?

En plein débat sur l'article 24 de la proposition de loi dite de "sécurité globale", des images d'actes de violences de la part de policiers en service ont été rendues publiques ces dernières semaines (évacuation d'un camp de migrants, affaire Michel Zecler, manifestations...). Si certains critiquent les forces de l'ordre et leur hiérarchie, d'autres les défendent et évoquent un "surmenage". Et vous, soutenez-vous les forces de l'ordre malgré l'actualité ? C'est notre sondage de la semaine.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.6
couvert
le 04/12 à 0h00
Vent
7.66 m/s
Pression
990 hPa
Humidité
50 %

Sondage