Solmiré et deux adolescents SDF occupent l'hôtel du Département à Besançon

Publié le 27/01/2022 - 17:13
Mis à jour le 27/01/2022 - 17:13

Depuis ce jeudi après-midi, 16h15, l’association Solmiré ainsi que deux adolescents sans domicile fixe occupent l’hôtel du Département du Doubs avenue de la Gare d’eau à Besançon pour demander « une solution de mise à l’abri garantie » pour les deux jeunes.

 © Solmiré
© Solmiré

L'association Solmiré rapporte qu'en novembre 2021, elle a adressé "un rapport détaillé dénonçant l'illégalité de certaines pratiques du Département du Doubs concernant la prise en charge des jeunes isolés étrangers, ou plutôt concernant les conditions de leur mise à la rue."

Ce rapport est resté sans réaction de la part de la présidente et des élus de la majorité.

À quelques pas de l’hôtel du Département, le service d’évaluation et d’accompagnement des mineurs non accompagnés (SEAMNA) continue de suivre "les consignes de madame Bouquin en jetant sur le pavé des adolescents étrangers isolés sans même se donner la peine de procéder à l’évaluation de leur minorité. Cette pratique est justifiée par l'enregistrement de leurs empreintes digitales dans un autre département. Le processus d’évaluation est en lui-même sujet à de nombreuses critiques de par son caractère profondément subjectif, mais déclarer majeur un jeune sans même s’obliger à le justifier est plus arbitraire encore !" selon l'association bisontine.

"Nous ne quitterons la chaleur confortable de ce lieu de pouvoir que lorsqu’une autre solution de mise à l’abri sera garantie à ces adolescents malmenés." -  Solmiré

Elle rappelle en même temps que "cette pratique a été rendue illégale par les décisions successives du Conseil Constitutionnel puis du Conseil d’État." Et d'ajouter : "Les élus républicains et leurs alliés semblent moins pressés de répondre aux questions d’insécurité lorsqu’ils sont eux-mêmes à l’origine du non respect des lois et de la mise en danger d’autrui qui en résulte."

"Ne pouvant plus tolérer d’un Département ces pratiques délinquantes et la maltraitance qu’elles produisent", Solmiré prend la responsabilité de "mettre à l’abri" ces adolescents en occupant l’hôtel du Département. "Nous ne quitterons la chaleur confortable de ce lieu de pouvoir que lorsqu’une autre solution de mise à l’abri sera garantie à ces adolescents malmenés."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.72
partiellement nuageux
le 28/01 à 3h00
Vent
3.07 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
81 %