Alerte Témoin

SOS Amitié Besançon : une augmentation des appels suite au confinement

Publié le 02/04/2020 - 14:42
Mis à jour le 02/04/2020 - 14:53

Destiné à accueillir la parole de celles et ceux qui traversent des moments parfois difficiles, qui se sentent isolés et qui ont besoin d'avoir une attention particulière, les services de SOS amitiés répondent 24h/24 aux sollicitations. Depuis le confinement, le nombre d'appels a fortement augmenté. Agnès Lafond, présidente de l'association à Besançon nous en parle.

SOS AMITIE
©Alexane Alfaro

maCommune.info : Le confinement a -t-il eu un impact sur vos appels ?

Agnès Lafond : "Nous avons eu une petite baisse au début du confinement, mais cela a est reparti très vite à la hausse. Nous avons dépassé la barre des 7.500 appels par jour contre 6.000 avant le confinement en France (chiffres transmis par la fédération le 31 mars). Nous sommes en sous-effectif, nous ne pouvons répondre à seulement un quart des appels." 

mC : Est-ce que les profils des personnes appelant SOS amitié ont changé suite aux mesures de restrictions ?

Agnès Lafond : "Nous avons toujours les personnes qui souffrent de solitude et qui ont des crises d'angoisse. Concernant le confinement, les personnes sont exacerbées, elles se sentent enfermées. Cela augmente la fragilité des personnes qui sont seules, qui se plaignaient déjà de la solitude. Elles n'ont même plus la possibilité de bavarder avec leur voisin, avec le/la caissier( e) . Nous avons également eu de nouvelles personnes qui ont appelé suite au coronavirus".

mC : Comment vous organisez-vous ?  Vous recevez les appels depuis chez vous ?

Agnès Lafond : "De façon exceptionnelle et durant période confinement, nous prenons les appels à domicile. Normalement, cela ne se fait pas depuis chez soi. Le poste physique de Besançon est toujours ouvert, mais d'autres postes ont fermé en France.

Même si le poste a Besançon est ouvert, les personnes qui prennent les appels ne peuvent pas forcément s'y rendre ,car elles pourraient être exposées au virus, d'où la nécessite de prendre les appels depuis chez soi. L'appel est anonyme et il n'y a personne dans le lieu où l'on écoute."

mC : Comment peut on devenir écoutants ?

Agnès Lafond : "Nous sommes toujours en manque d'écoutants. A Besançon nous sommes 35 écoutants. 10 personnes de plus (au minimum), cela serait super. Pour devenir écoutant, il faut avoir une formation, cela ne s'improvise pas. Il y a une période de formation par an qui commence en septembre et les stagiaires sont intronisés fin janvier. Il y a 30 heures de formations théoriques et formations pratiques."

A propos de SOS amitié :

  •  S.O.S Amitié est une association d'aide par l'écoute, labellisée par le ministère de la Santé (PADS) et reconnue d'utilité publique depuis 1967. Son objectif premier mais non exclusif, est la prévention du suicide.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Déconfinement : découvrez les autorisations dérogatoires accordées par le Préfet du Doubs

Dans le cadre du déconfinement progressif régi par le décret n°2020-548 du 11 mai 2020 et sur proposition des autorités concernées, ce vendredi 22 mai 2020, le Préfet du Doubs a autorisé à titre dérogatoire, par arrêté plusieurs accès et pratiques dont la réouverture du musée du Temps à Besançon ou encore l’accès du public aux bateaux de plaisance "Bateaux du Saut du Doubs" et des "vedettes panoramiques" sur la commune de Villers-le-Lac.

Société

Déconfinement : découvrez les autorisations dérogatoires accordées par le Préfet du Doubs

Dans le cadre du déconfinement progressif régi par le décret n°2020-548 du 11 mai 2020 et sur proposition des autorités concernées, ce vendredi 22 mai 2020, le Préfet du Doubs a autorisé à titre dérogatoire, par arrêté plusieurs accès et pratiques dont la réouverture du musée du Temps à Besançon ou encore l’accès du public aux bateaux de plaisance "Bateaux du Saut du Doubs" et des "vedettes panoramiques" sur la commune de Villers-le-Lac.

Des aides alimentaires et distributions de masques pour les plus vulnérables

Dans le cadre du plan d'urgence pour l'aide alimentaire, Joël Mathurin, préfet du Doubs, s'est rendu ce 20 mai 2020 au Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) Le Roseau, géré par l’ADDSEA, dans le cadre de la mise en œuvre de l’aide alimentaire et de la distribution de masques aux  personnes en situation de précarité.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.9
ciel dégagé
le 25/05 à 21h00
Vent
2.77 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
54 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune