SOS Loue et rivières comtoises s'inquiète de l'épandage de désherbant dans les champs

Publié le 02/06/2017 - 16:35
Mis à jour le 05/06/2017 - 10:29

desherbants_lison_2_.jpg
© SOS loue et rivière comtoise
PUBLICITÉ

« Ça suffit ! » lance Loue et rivières comtoises qui dénonce des belles paroles et des engagements non tenus des décideurs. En raison d' »attaques » aux défoliants en bordure de rivière. Selon le collectif, les traitements de pré herbagé sont de plus en plus fréquents. Elle envoie pour preuve une photo datant du 8 mai d’une parcelle de plus d’un hectare entre Echay et  Myon avec la Lison qui coule en arrière-plan et explique que l’agriculteur s’était engagé à des pratiques respectueuses de l’environnement. « La société paye donc deux fois : les subventions pour ne pas polluer et ensuite les conséquences de la pollution sur la santé humaine et sur les rivières ».

Selon SOS LRC, ce cas ne serait pas isolé. « Cette même photo peut être faite partout en Franche-Comté, toute l’année. Nous en recevons régulièrement. Le problème c’est qu’on est en pleine zone Natura 200 où ces pratiques sont interdites« . 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Inondations de janvier 2018 : reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Besançon

Rappel • L’état de catastrophe naturelle vient d'être reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 janvier 2018 et le 28 janvier 2018. Les assurés victimes de ces inondations ont dix jours pour reprendre contact avec leur assurance.

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.46
peu nuageux
le 19/09 à 9h00
Vent
5.19 m/s
Pression
1024.34 hPa
Humidité
49 %

Sondage