Tirs mortels à Besançon : information judiciaire pour meurtre et tentative de meurtre

Publié le 19/12/2022 - 15:23
Mis à jour le 19/12/2022 - 15:23

Une information judiciaire a été ouverte lundi 19 décembre 2022 à Besançon après deux fusillades vendredi et samedi qui ont fait un mort dans le quartier de Planoise, théâtre fréquent de violences, a annoncé le procureur de la République Etienne Manteaux.

Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon. © Gabin Prévost
Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon. © Gabin Prévost

Une information judiciaire pour tentative de meurtre et meurtre en bande organisée, trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs a été ouverte, a précisé le magistrat bisontin lors d'une conférence de presse. Ces faits sont passibles de "la réclusion criminelle à perpétuité", a-t-il souligné.

Soupçonné de tentative de meurtre, un adolescent de 15 ans a été placé en garde à vue samedi et devait être présenté lundi après-midi à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen pour les tirs de vendredi dernier. Le parquet a aussi requis son placement en détention provisoire.

Ce jeune était présent lors d'une fusillade où un autre mineur de 15 ans a été grièvement blessé à une jambe : il a donné "des explications peu convaincantes" concernant sa présence sur les lieux, mais a admis avoir commencé à vendre de la drogue "depuis quelque temps", a précisé le procureur.

"La facilité avec laquelle des mineurs de 15 ans peuvent accéder à des armes"

Pour le parquet, il y a un lien possible entre ces tirs de vendredi et ceux de samedi, où un autre adolescent, lui aussi âgé de 15 ans, est mort après avoir été touché par une balle au thorax, toujours dans ce même quartier. Deux scooters, des casques, des vêtements noirs et un fusil à canon scié ont été retrouvés dans un box de parking souterrain à proximité. Pour le procureur, "on peut craindre à cette heure un tir le 16 décembre puis une riposte le 17, c'est une lecture possible du dossier".

Le magistrat a aussi fustigé "la facilité avec laquelle des mineurs de 15 ans peuvent accéder à des armes" et "une société du tout-matérialiste, du paraître", qui conduit ces jeunes à penser que "par le trafic de stupéfiants on gagne rapidement beaucoup d'argent".

Entre novembre 2019 et mars 2020, deux bandes rivales s'étaient affrontées pour le contrôle du trafic de stupéfiants dans ce quartier de reconquête républicaine (QRR): 18 fusillades avaient fait un mort et onze blessés.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque à la machette à Besançon : un père de famille interpellé

Alexia Marquis, substitut du procureur à Besançon et David Tognelli, chef de la filière judiciaire (DIPJ), sont revenus jeudi 27 juin 2024 sur les faits commis vendredi dernier. Une commerçante avait été gravement blessée non pas la machette, mais au couteau vers 05h10 du matin Avenue Denfert-Rochereau à Besançon. Quelques minutes plus tôt, c’est un homme qui a échappé de peu à une agression similaire rue de Belfort…

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.3
nuageux
le 16/07 à 21h00
Vent
1.12 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
84 %