UE : Moscovici propose le passage à la majorité qualifiée sur les questions fiscales

Publié le 14/01/2019 - 11:52
Mis à jour le 14/01/2019 - 11:39

Le commissaire européen Pierre Moscovici présentera mardi 15 janvier 2019 à Strasbourg un texte pour passer « progressivement » à la majorité qualifiée sur les questions fiscales au sein de l’UE, et a admis qu’il serait « difficile » d’approuver à l’unanimité d’ici mars la taxe sur les géants du numérique.

 ©
©

"Je présenterai demain une communication sur le passage progressif à une majorité qualifiée dans les domaines de la fiscalité qui relèvent de la compétence européenne", a affirmé lundi le commissaire aux Affaires économiques lors de la présentation de ses voeux à la presse à Paris. Il se rendra à Strasbourg pour présenter son texte lors d'une réunion du collège des commissaires, afin de faire en sorte que les mesures fiscales n'exigent plus l'approbation à l'unanimité pour être adoptées au sein de l'UE.

"Ma conviction est que l'unanimité ne protège plus la souveraineté nationale dans le monde actuel, comme l'affirment certains de nos Etats membres", a-t-il souligné. "Il est temps de regarder ces menaces en face et de constater que, face à elles, l'unanimité n'est plus un rempart, mais un obstacle". Moscovici est ainsi revenu sur la directive européenne qu'il avait présentée l'année dernière pour taxer les géants du numérique sur leurs chiffres d'affaires, qui ne bénéficie pas du soutien unanime des pays membres, l'Irlande, le Danemark et la Suède ayant exprimé leur opposition.

Une taxation des géants du numérique dès cette année ?

"Il est clair que l'accord franco-allemand présenté (à la réunion des ministres des Finances de l'UE) en décembre dernier n'a pas suscité de ralliement unanime ni le jour-même ni dans les jours qui ont suivi, ce qui laisse penser qu'une solution commune reste une perspective pas impossible, mais difficile d'ici mars", a-t-il reconnu.

Le commissaire s'est aussi exprimé sur la décision de la France de taxer les géants du numérique dès cette année, qu'il y ait un accord européen ou pas. "C'est un moindre mal", a-t-il expliqué, en soulignant que Paris envisage "de le faire sur la base de la proposition de la Commission, donc avec une assiette plus large que celle actuellement discutée" par les ministres des Finances de l'UE.

"Cela montre que notre proposition était équilibrée et qu'elle répondait à une attente", a expliqué M. Moscovici, qui souhaite également mettre à profit ses derniers mois à Bruxelles pour actualiser la liste noire des paradis fiscaux de l'UE. "Il faudra présenter une liste crédible aux citoyens européens à deux mois des élections" européennes, a-t-il insisté, rappelant que cette liste ne compte actuellement que sept pays contre 17 initialement.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Plateforme Easydis à Besançon “nous n’avons pas annoncé la fermeture du site”

Suite à un article paru chez nos confrères de France Bleu Besançon, ce mercredi 24 avril 2024 expliquant que la plateforme logistique d’Easydis à Besançon allait fermer ses portes en septembre prochain (sauf si l'entreprise trouve repreneur), nous avons contacté une porte-parole du Groupe Casino. Cette dernière nous a affirmé "qu’à aucun moment" il n’avait été décidé et dit aux salariés que le site allait fermer…

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.33
couvert
le 25/04 à 6h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
94 %