Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France

Publié le 24/10/2014 - 15:20
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:55

Ce terrible constat a mené la Mutualité Sociale Agricole (MSA) a lancé un numéro d'appel d'urgence, accessible partout en France, y compris en Franche-Comté depuis ce 20 octobre. Agri'écoute au 09 69 39 29 19.

dsc_4393.jpg
© archives carvy

Pour apporter une aide

PUBLICITÉ

La problématique du suicide n’est pas propre qu’au secteur agricole, « cela touche tout le monde », rappelle Jean-Jacques Laplante de la direction santé à la MSA Franche-Comté. « D’autres métiers sont aussi particulièrement touchés comme la police ou les commerçants. » CHaque année en France, plus de 10 000 décès sont enregistrés par suicide.

À travers ce nouveau numéro d’appel, il s’agit donc de tendre la main. Ce sont les associations SOS Amitié et SOS Suicide Phénix qui apporteront une écoute attentive au téléphone 7j/7 et 24h/24, via un partenariat avec la MSA.

L’imbrication vie privée et professionnelle au coeur du problème

Epuisement nerveux et physique, heures de travail à rallonge, impossibilité de faire perdurer l’entreprise familiale… les raisons qui mènent les agriculteurs à ce geste fatal sont multiples. La difficulté supplémentaire étant l’imbrication de la vie professionnelle et privée. Les éleveurs laitiers paieraient d’ailleurs le plus lourd tribu « car le métier est particulièrement prenant et épuisant. »

Une cellule en place depuis 2012

En Franche-Comté, une cellule de prévention autour du mal être des agriculteurs et des salariés a également été créée par la MSA depuis 2012 pour apporter une écoute et assurer une veille sur le territoire (joignable au 03 81 65 63 19). Des proches pouvant signaler des situations de tension.

Une assistante sociale et des médecins conseils sont à l’écoute et apporte une aide d’accompagnement, autour de proposition de consultations de psychologue à la maison ou de médiation familiale, mais aussi une aide matérielle « autour, par exemple, de l’étalement des paiements en cas d’impasse financière. »

Aucun chiffre n’a aujourd’hui été publié sur l’ampleur de ce phénomène en région. Il toucherait indifféremment hommes et femmes, mais aurait davantage tendance à concerner les personnes les plus âgées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.25
ciel dégagé
le 21/09 à 6h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1018.78 hPa
Humidité
76 %

Sondage