Un rassemblement "Santé et Libertés" samedi à Besançon

Publié le 07/11/2020 - 10:45
Mis à jour le 07/11/2020 - 15:22

L'union locale de la CGT de Besançon annonce qu'un rassemblement intersyndical est organisé à 14h samedi 7 novembre 2020, place de la Révolution à Besançon. Les syndicats souhaitent soutenir par cette action "l'appel de Toulouse" d'où est parti le mouvement.

La manifestation a été autorise?e de 14h à 18h par la préfecture du Doubs. Elle partira de la place de la Révolution et passera par la grande rue pour rejoindre la Préfecture du Doubs.

Le rassemblement est organisé ce samedi 7 novembre 2020 à 14h, place de la Révolution à l'appel de Solidaires, CGT, FSU, NPA, Ensemble !, LO, PG, FI, Solmiré, CDDLE, CNL et AC ! 

Les mots d'ordre : Contre les mesures liberticides et anti syndicales – Pour un système de santé digne de ce nom, système mis à mal par des décennies de politiques libérales.

Les syndicats de Besançon souhaitent notamment par cette mobilisation soutenir "l'appel de Toulouse" d'où est parti ce mouvement.

"Cela fait maintenant 9 mois que nous avons été touchés par la première vague de la Covid-19, 9 mois qu’a été mis au grand jour le fait que notre système de santé, que le monde entier nous enviait, n’était plus performant parce que les politiques successives n'avaient cessé de le casser..." indique dans un communiqué les syndicats et partis qui appellent à la manifestation. "Au début du mois d’octobre, Olivier Véran lançait un appel à l'aide aux personnels soignants. De qui se moque- t-il ? Depuis des années, les suppressions de postes s'enchaînent, plusieurs milliers au niveau national" fustigent les organisations qui estiment qu'ils manquent 100.000 lits dans les hôpitaux de France avec les moyens humain inhérents.

  • Sur les attestations de déplacement, les manifestants doivent cocher "participation a? une manifestation déclarée"

"Nous ne pouvons plus accepter qu'on restreigne nos libertés, notre vie sociale, alors qu'en parallèle rien n'est fait pour l'hôpital public.

Nous ne pouvons plus accepter qu’on tente de nous faire croire que nos comportements individuels sont responsables de la majorité des contaminations en balayant d’un revers de main les contaminations dans les transports et milieux professionnels.

Nous dénonçons les politiques hypocrites des préfectures concernant les plus précaires et les sans-abri, les expulsions locatives avant le début de la trêve hivernale se multiplient." Extrait de l'appel de Toulouse

Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : des mesures plus strictes pour tenter d’éviter un 3e confinement

Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrière et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.

Des modifications du protocole sanitaire dans les cantines des écoles de Besançon

Afin de répondre à l’évolution de la situation épidémique de Covid-19, le protocole sanitaire des écoles de premier degré de Besançon a été modifié. Les nouvelles consignes portent essentiellement sur l’organisation de la restauration scolaire. Les adaptations seront mises en place progressivement à partir du lundi 25 janvier 2021. 

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

« Etudiants ignorés et espoirs enterrés » : un appel à la mobilisation le 26 janvier sur le campus de Besançon

Alors que les étudiants vivent une année particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, 25 associations étudiantes dont la BAF appellent à la mobilisation le 26 janvier. A Besançon, une action s'organise sur le campus de Besançon dans le strict respect des gestes sanitaires.

Tests PCR exigés avant l’arrivée en France pour les voyageurs européens dès dimancheLire plus

La France exigera, à partir du dimanche 24 janvier 2021 à 00h00, un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen

Cette obligation s'appliquera "hors voyages essentiels : "Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés". L'Elysée a précisé que l'approche choisie par le chef de l'Etat était également celle de "beaucoup de ses homologues européens".

Social

« Etudiants ignorés et espoirs enterrés » : un appel à la mobilisation le 26 janvier sur le campus de Besançon

Alors que les étudiants vivent une année particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, 25 associations étudiantes dont la BAF appellent à la mobilisation le 26 janvier. A Besançon, une action s'organise sur le campus de Besançon dans le strict respect des gestes sanitaires.

Une centaine de colis alimentaires et de cadeaux pour Noël distribués par la Banque du bénévolat à Besançon

Après avoir collecté des denrées alimentaires et des jouets à l'entrée de supermarchés, la Banque du bénévolat et de l'entraide distribue depuis mardi 22 décembre et jusqu'à ce soir une centaine de colis à des familles dans la précarité en cette période de crise sanitaire.

Assistance et accompagnement renforcé pour les étudiants de Bourgogne Franche-Comté durant les congés de fin d’année

Durant les congés universitaires de cette fin d’année, les équipes du Crous et des établissements d’enseignement supérieur restent mobilisées pour accompagner les étudiants de Bourgogne-Franche-Comté. Une aide financière d’urgence de la Région vient renforcer ces dispositifs de soutien à hauteur de 135 000 euros.

Nouvelle interpellation de Frédéric Vuillaume à Dijon : Force ouvrière dénonce « une atteinte à la libre expression du droit syndical »

Dans un communiqué du 21 décembre 2020, le syndicat Force ouvrière de Franche-Comté condamne l'interpellation "musclée" et la garde à vue "abusive de 45 heures" de son secrétaire général Frédéric Vuillaume à l'issue d'une manifestation le 5 décembre à Dijon.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.35
légère pluie
le 23/01 à 21h00
Vent
5.58 m/s
Pression
997 hPa
Humidité
97 %

Sondage