Un septuagénaire mort en garde à vue : le gendarme condamné fait appel

Publié le 04/02/2012 - 18:42
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:37

L’ancien  chef de la brigade de gendarmerie d’Amancey condamné à trois mois de prison avec sursis sans inscription à son casier judiciaire a décidé de faire appel de la décision du jugement rendu le 27 janvier dernier. Un nouveau procès en appel devrait se tenir dans les prochains mois.

Le 22 juin 2010, un homme de  76 ans soupçonné d’empoisonnement sur des daims – affaire dans laquelle il aurait finalement été blanchi- était mort lors de sa garde à vue lors de la pause déjeuner des gendarmes.

Le septuagénaire a succombé à une crise cardiaque suite au stress engendré par la garde à vue. Il avait été enfermé dans une cellule après avoir été fouillé à nu.  Les juges avaient reproché au gendarme de ne pas avoir pris la précaution de faire vérifier l’état de santé du retraité originaire d’Eternoz. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.9
partiellement nuageux
le 27/11 à 21h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
82 %

Sondage