Un septuagénaire mort en garde à vue : le gendarme condamné fait appel

Publié le 04/02/2012 - 18:42
Mis à jour le 16/04/2019 - 08:37

L’ancien  chef de la brigade de gendarmerie d’Amancey condamné à trois mois de prison avec sursis sans inscription à son casier judiciaire a décidé de faire appel de la décision du jugement rendu le 27 janvier dernier. Un nouveau procès en appel devrait se tenir dans les prochains mois.

PUBLICITÉ

Le 22 juin 2010, un homme de  76 ans soupçonné d’empoisonnement sur des daims – affaire dans laquelle il aurait finalement été blanchi- était mort lors de sa garde à vue lors de la pause déjeuner des gendarmes.

Le septuagénaire a succombé à une crise cardiaque suite au stress engendré par la garde à vue. Il avait été enfermé dans une cellule après avoir été fouillé à nu.  Les juges avaient reproché au gendarme de ne pas avoir pris la précaution de faire vérifier l’état de santé du retraité originaire d’Eternoz. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.96
légère pluie
le 20/08 à 9h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1022.54 hPa
Humidité
77 %

Sondage