Un violeur en série présumé ayant sévi dans plusieurs villes arrêté près de Toulouse

Publié le 15/01/2021 - 07:05
Mis à jour le 15/01/2021 - 07:05

Un homme de 29 ans, soupçonné de sept ou huit viols sur des jeunes majeures entre 2014 et 2020 et qui aurait sévi dans plusieurs villes dont Limoges, Paris, Blois, Nevers, a été arrêté mardi près de Toulouse, a-t-on appris jeudi de source policière limougeaude.

Le violeur présumé, qui avait déjà été arrêté pour une affaire d’agressions sexuelles il y a une dizaine d’années, attirait ses victimes via les réseaux sociaux en se faisant passer pour un jeune chanteur en vogue de RnB contemporain originaire de Rouen. Il leur donnait rendez-vous dans des appartements pour abuser d’elles.

Selon la police judiciaire de Limoges, un travail de recoupement entre services a permis de l’identifier. Et « coup de bol » : « En discutant avec d’autres services, on s’est rendu compte qu’il y avait plusieurs faits similaires avec un mode opératoire identique. On a ensuite effectué un travail de recherches classique et on s’est rendu compte qu’il avait sévi principalement à Limoges mais aussi à Paris, Blois et Nevers« , a indiqué une source à la PJ, confirmant une information d’Europe 1.

Le suspect, dont les circonstances d’interpellation n’ont pas été précisées, a été déféré  jeudi 14 janvier 2021 au parquet de Limoges puis devant un juge d’instruction aux fins de mise en examen pour viols aggravés. « On effectue encore des recoupements pour savoir s’il y a d’autres victimes » a-t-on précisé de même source.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

143 affiches contre les violences sexistes et sexuelles exposées au tribunal de Besançon 

Le parquet de Besançon accueille une exposition inédite ce mois de février 2021. Des élèves de collèges, lycées et post bac de l'académie de Besançon ont réalisé des affiches dans le cadre du concours pour la prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Les lauréats seront récompensés le 8 mars prochain. 

Affaire du siècle : l’État est « mis face à ses responsabilités »  (Anne Vignot)

L'État est "responsable" de manquements dans la lutte contre le réchauffement climatique, a estimé mercredi 3 février 2021  la justice administrative. Une décision saluée comme "historique" par les ONG qui attaquaient la France pour son inaction, soutenues par une pétition de plus de 2,3 millions de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.26
ciel dégagé
le 28/02 à 21h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
52 %

Sondage