Un violeur en série présumé ayant sévi dans plusieurs villes arrêté près de Toulouse

Publié le 15/01/2021 - 07:05
Mis à jour le 15/01/2021 - 07:05

Un homme de 29 ans, soupçonné de sept ou huit viols sur des jeunes majeures entre 2014 et 2020 et qui aurait sévi dans
plusieurs villes dont Limoges, Paris, Blois, Nevers, a été arrêté mardi près de Toulouse, a-t-on appris jeudi de source policière limougeaude.

Le violeur présumé, qui avait déjà été arrêté pour une affaire d’agressions sexuelles il y a une dizaine d’années, attirait ses victimes via les réseaux sociaux en se faisant passer pour un jeune chanteur en vogue de RnB contemporain originaire de Rouen. Il leur donnait rendez-vous dans des appartements pour abuser d’elles.

Selon la police judiciaire de Limoges, un travail de recoupement entre services a permis de l’identifier. Et « coup de bol » : « En discutant avec d’autres services, on s’est rendu compte qu’il y avait plusieurs faits similaires avec un mode opératoire identique. On a ensuite effectué un travail de recherches classique et on s’est rendu compte qu’il avait sévi principalement à Limoges mais aussi à Paris, Blois et Nevers« , a indiqué une source à la PJ, confirmant une information d’Europe 1.

Le suspect, dont les circonstances d’interpellation n’ont pas été précisées, a été déféré  jeudi 14 janvier 2021 au parquet de Limoges puis devant un juge d’instruction aux fins de mise en examen pour viols aggravés. « On effectue encore des recoupements pour savoir s’il y a d’autres victimes » a-t-on précisé de même source.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Éco-quartier : le tribunal administratif rejette le recours introduit par Les Jardins des Vaîtes

L’association demandait l’annulation de la décision par laquelle la présidente de Grand Besançon Métropole a refusé d’inscrire à l’ordre du jour du conseil communautaire l’abrogation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Besançon, a-t-on appris jeudi 11 avril 2024.

Maltraitance animale dénoncée par L214 : un employé d’abattoir condamné à du sursis dans l’Yonne

Un employé d'un élevage de porcs de l'Yonne a été condamné jeudi 11 avril 2024 à 1.000 euros d'amende avec sursis pour "mauvais traitement envers un animal" après la dénonciation par l'association L214 de "sévices" incluant l'agonie d'une truie assommée à coups de masse.

Daval : le procureur requiert la relaxe pour les faits de dénonciation calomnieuse

Lors du procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathan Daval, qui purge actuellement une peine de prison de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, le procureur de la république Étienne Manteaux a finalement requis la relaxe mercredi 10 avril 2024 au tribunal correctionnel de Besançon. 

Renforts pour la justice : combien de recrutements supplémentaires pour Besançon d’ici 2027 ?

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux et ministre de la Justice, s’est rendu au tribunal judiciaire d’Annecy le 28 mars 2024 pour dévoiler la répartition des effectifs supplémentaires au sein de chaque cour d’appel et de chaque tribunal judiciaire. À Besançon, 21 effectifs supplémentaires sont prévus entre le tribunal judiciaire et la cour d'appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.56
légère pluie
le 24/04 à 12h00
Vent
3.55 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
76 %