Une religieuse de 70 ans refuse une place en maison de retraite pour continuer de porter le voile et l'habit

Publié le 19/11/2019 - 10:21
Mis à jour le 19/11/2019 - 10:28

Laïcité •

Dans son bulletin Flash'Motte de novembre 2019, le Père Florent Belin raconte qu'à Vesoul, une religieuse de 70 ans s'est vue refuser une place en maison de retraite à cause de son voile et de son habit. Une information de France Bleu Besançon.

Croix

"(…) On nous rabâche les oreilles avec des principes de laïcité qui ne sont pas compris. De vieux démons, des craintes mal gérées bloquent des situations. Récemment une place au Foyer Logement de Vesoul n’était disponible pour une religieuse qu’à la condition qu’elle quitte son habit religieux et son voile" écrit le père Florent Belin. "La presse nous parle en ce moment d’une femme musulmane à qui on a demandé d’enlever son voile, car elle était dans un espace public, tout le monde crie au scandale pour cette femme ! Notre religieuse, elle, a dû se résoudre à trouver un autre appartement ! Qu’est-ce que la laïcité ? C’est donner la possibilité à chacun de pouvoir vivre sa Foi sans que cela nuise à quiconque. Je ne pense pas que le voile d’une religieuse puisse nuire, car il n’est pas le signe d’une soumission, mais d’une consécration !"

France Bleu Besançon explique que cette religieuse septuagénaire, qui a passé toute sa vie dans un couvent dans la Drôme, a décidé de revenir dans sa région, la Haute-Saône. Elle s'est préparée à venir à Vesoul depuis octobre 2018 pour qu'en janvier 2019, aucune place ne lui soit attribuée. Elle est a alors sur une liste d'attente et vit, en attendant, au presbytère.

"Tout signe ostentatoire d'appartenance à une communauté religieuse ne peut être accepté"

C'est en juillet dernier que le CCAS lui adresse un courrier dans lequel la commission d'attribution lui informe que sa demande est acceptée et qu'une proposition lui sera faite dès que possible. Cependant, le courrier précise des conditions publiées par France Bleu Besançon : "au sein de nos structures nos résidents peuvent avoir des préférences et convictions et celles-ci doivent être respectées" et que "dans le respect de la laïcité tout signe ostentatoire d'appartenance à une communauté religieuse ne peut être accepté en vue d'assurer la sérénité de toutes et de tous".

Des conditions que la dame de 70 ans refuse après avoir passé sa vie entière portant le voile et l'habit religieux.

(Source : France Bleu Besançon – lire l'article et les détails de cette affaire sur www.francebleu.fr/infos/societe/)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Messes suspendues : l’épiscopat espère pouvoir « trouver un protocole satisfaisant »

Le président de la Conférence des évêques de France, a exprimé dimanche sa déception de voir les messes suspendues en raison du reconfinement, mais espéré pouvoir trouver "un protocole satisfaisant" avec les pouvoirs publics pour pouvoir les célébrer à nouveau. En attendant, l’archevêque de Besançon, Mgr Jean-Luc Bouilleret, a célébré dimanche 8 novembre une messe retransmise en direct de la cathédrale St-Jean.

Besançon : les responsables des mosquées déposeront une gerbe aux pieds de cathédrale Saint-Jean en signe de paix

Ce dimanche 1er novembre 2020, les responsables des mosquées de Besançon déposeront une gerbe devant la cathédrale Saint-Jean de Besançon vers 19h00 juste après la messe de 18h15, dirigée par Mgr Jean-Luc Bouilleret, l'Archevêque de Besançon. Ils seront accompagnés par un certain nombre de fidèles pour ce geste symbolique...

Hommage à Samuel Paty : la maire d’Ornans invite les habitants à poser une bougie sur leur fenêtre

Isabelle Guillame a décidé de mettre les drapeaux de la mairie d'Ornans en berne jusqu'à la fin de la semaine. Ce mercredi 21 octobre 2020, jour d'hommage national, les conseillers observeront une minute de silence. La maire d'Ornans invite les habitants "à s’associer à cet hommage et à poser une bougie sur leur fenêtre dès ce soir".

Samuel Paty tué : « Nous sommes scandalisés que des gens emplis de haine associent l’Islam à leur folie meurtrière » (Mosquées de Besançon)

Suite à l'assassinat du professeur d'histoire-géographique Samuel Paty vendredi dernier, les responsables des mosquées de Besançon dénoncent un acte "odieux" qui vient "remettre en question l'exercice du métier noble d'enseignant". Ils appellent "à la vigilance et à l'unité pour faire front contre l'extrémisime et toutes les tentatives de division de notre pays."
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.39
ciel dégagé
le 28/11 à 6h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
73 %

Sondage