Vaccination contre la grippe des professionnels de santé : "des efforts à poursuivre" en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 17/12/2019 - 18:31
Mis à jour le 17/12/2019 - 17:05

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour encourager la vaccination contre la grippe des professionnels de santé. Exemple au centre régional de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc à Dijon, où les initiatives se conjuguent pour souligner les enjeux de ce geste individuel à portée collective.

©DR ©
©DR ©

La couverture vaccinale contre la grippe des professionnels en établissement de santé ne dépassait pas 35 % en 2018-2019 à l’échelle nationale. Le résultat est meilleur en Bourgogne-Franche-Comté (39%), mais reste insuffisant, ce chiffre masquant de surcroît de fortes disparités suivant la profession.

"Ce constat n’est pas une fatalité, comme en témoigne l’impact des initiatives portées par certains établissements" selon l'ARS. C’est le cas au centre Georges-François Leclerc, à Dijon, dont les actions ont été saluées mardi 17 décembre par l’Agence Régionale de Santé et le CPIAS Bourgogne-Franche-Comté, centre d’appui pour la prévention des affections associées aux soins.

Information, campagnes de promotion...

A la demande de l’Agence le CPIAS (Centre de prévention des infections associées aux soins) conduit des actions de promotion de la vaccination des professionnels de santé ; de la vaccination antigrippale en particulier. Interventions dans les établissements sanitaires et médico-sociaux qui le souhaitent, journées régionales : ces missions passent d’abord par l’information des professionnels de santé sur le terrain.

Le centre apporte également son appui pour organiser sur site des campagnes de promotion de la vaccination, participer aux séances de vaccination ou valoriser les opérations conduites dans les hôpitaux, les EHPAD ou les instituts de formation...

Dans les établissements médico-sociaux (EMS), le CPIAS s’appuie depuis plusieurs années sur le réseau d’infirmières d’hygiène de territoire qu’il coordonne et dont la région a été précurseur, et les équipes d’hygiène des établissements de santé, auxquels de nombreux EMS sont rattachés. Parallèlement à cet appui, des objectifs chiffrés de vaccination des personnels seront consignés dans les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM), qui engagent réciproquement l’ARS et les hôpitaux.

La vaccination dans un établissement de santé : l’exemple du CGFL

Au centre Georges-François Leclerc, près de 45% des professionnels sont vaccinés contre la grippe cet hiver. Chaque année, une cellule vaccination planifie, organise et suit la campagne vaccinale, conduisant à faire progresser toujours plus la couverture vaccinale. Affichage, vidéo, fond d’écran... tous les canaux d’information du personnel sont activés pour faire passer le message qui n’est pas seulement porté par le service communication, mais par les membres de l’équipe médicale et paramédicale : infirmière hygiéniste, médecin infectiologue...

D’autres exemples méritent d’être suivis à l’échelle de la région selon l'ARS:

  • Au CHU de Besançon, des binômes vaccinateurs/vaccinés ont été constitués associant le CPIAS et l’équipe opérationnelle d’hygiène pour réaliser la vaccination au plus près des professionnels ;
  • L’Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale de la Croix-Rouge Française de Lons-le-Saunier a organisé des séances de vaccination sur site des personnels et élèves aides-soignants ou étudiants en soins infirmiers. La couverture vaccinale est ainsi passée de 13 à 37%.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.67
nuageux
le 14/07 à 15h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
57 %