Vers une forte hausse des maladies liées à l'obésité et à l'alcool en France

Publié le 16/05/2021 - 17:01
Mis à jour le 16/05/2021 - 16:32

Les maladies chroniques liées à l'obésité et à l'alcool, dont les cirrhoses ou les maladies cardiovasculaires, risquent d'augmenter de façon significative en France d'ici 2030 si rien n'est fait pour enrayer cette tendance, selon une étude.

 ©
©

Si la consommation d'alcool et l'évolution du poids des Français restent en l'état, le pays enregistrera d'ici 2030 73.000 nouveaux cas de cirrhoses, 55.000 nouveaux cas de cancers du foie et  61.000 nouveaux cas d'autres maladies chroniques du foie, selon cette étude rendue publique à l'occasion du Congrès européen sur l'obésité (10-13 mai 2021), organisé en ligne à cause de la pandémie de Covid-19.

Ses auteurs prédisent aussi 425.000 nouveaux cas de maladies coronariennes et 550.000 AVC.

L'étude a été réalisée par HealthLumen, société britannique spécialisée dans les modélisations sur les questions de santé, et l'Association européenne pour l'étude du foie (EASL). Ces modélisations sont des outils informatiques qui permettent d'établir des prévisions pour les années à venir, sur la base de données de santé existantes.

L'étude  est basée sur l'évolution du poids des Français et leur consommation d'alcool

Pour le premier paramètre, en se basant sur les tendances actuelles, le modèle prévoit une hausse de l'obésité sur la période (de 17,8% à 27,3% de la population chez les hommes, et de 19,3% à 31,3% chez les femmes). Pour le second, les chercheurs ont pris comme base une consommation de 52,5 unités d'alcool par semaine chez les hommes en moyenne et 35 chez les femmes.

Parallèlement, les chercheurs ont également envisagé un scénario plus optimiste, avec une réduction de 1% par an de l'indice de masse corporelle des Français et de 5% par an de leur consommation d'alcool d'ici 2030.

Cela permettrait d'éviter 16.000 cas de cirrhose, 9.000 cas de cancer du foie et 13.000 cas d'autres maladies chroniques du foie, selon les simulations informatiques.

"Des politiques publiques visant à réduire ces facteurs de risques dans la population française pourraient atténuer l'augmentation prévisible des maladies non-transmissibles liées à l'alcool et à l'indice de masse corporelle", estiment les auteurs.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Opération de sensibilisation à la vaccination pour les publics bénéficiaires de l’aide alimentaire

Sylvie Wanlin, vice-présidente du CCAS et adjointe à la maire en charge des solidarités s'est rendu ce lundi 14 juin 2021 sur le site des Restos du Cœur de Planoise durant la distribution de l’aide alimentaire à l’occasion de la pré-campagne d’été "les bons gestes, les bons réflexes" menée par le CCAS avec l’appui des professionnels de santé de la DHS (Direction Hygiène Santé de la Ville de Besançon).

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Vous avez été piqué par une tique ? Envoyez-la par la poste au programme « Citique » afin de l’examiner…

La Ville de Besançon lance une nouvelle campagne de sensibilisation et de prévention des piqures de tiques ce mois de juin 2021. Même si elles ne véhiculent pas toutes la maladie de Lyme, 43 % d'entre elles présentent un agent pathogène en Bourgogne Franche-Comté... C'est pourquoi  il est nécessaire de les envoyer au programme de recherche "CITIQUE" afin de pousser l'analyse...

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.22
partiellement nuageux
le 16/06 à 9h00
Vent
1.05 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
24 %

Sondage