Viol : un ancien vice-président de la fédération de Tennis renvoyé en jugement dans le Doubs

Publié le 30/03/2023 - 14:02
Mis à jour le 30/03/2023 - 13:11

L'ancien vice-président de la Fédération française de tennis (FFT), Jean-Pierre Dartevelle, va comparaître devant la cour criminelle du Doubs pour le viol d'une joueuse, a indiqué à l'AFP le parquet, confirmant une information de L'Equipe. 

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Ariane Combarel, procureure de la République de Montbéliard, a précisé que  M. Dartevelle avait fait appel de cette décision de renvoi en jugement, ce que  son avocate, Me Marie-Alix Canu-Bernard, n'a pas souhaité confirmer. Sollicitée par l'AFP, Me Canu-Bernard a souligné que parallèlement à ce renvoi pour viol, "trois non-lieux avaient été prononcés dans cette affaire: un premier non-lieu d'atteinte sexuelle par abus d'autorité sur mineure de plus de quinze ans, un second non-lieu de corruption de mineure de plus de quinze ans et un troisième non-lieu d'attouchements de nature sexuelle".

"Pour lui, c'était une relation amoureuse qui a duré deux ans"

Ancien président de la Ligue de tennis de Franche-Comté et battu de peu par Bernard Giudicelli en février 2017 pour la présidence de la FFT, Jean-Pierre Dartevelle, 72 ans, est renvoyé devant la justice pour viol d'une joueuse sur une période allant du 20 septembre 2016, date à laquelle elle avait 17 ans, au 31 mars 2018. "Il ne comprend pas ce qui lui est reproché. Pour lui, c'était une relation amoureuse qui a duré deux ans", a déclaré à l'AFP Me Canu-Bernard. "Pour moi, eu égard au dossier, ce renvoi à une audience de jugement relève plus de la morale que du droit."

Jean-Pierre Dartevelle a été dentiste à Montbéliard et également conseiller régional LR de Bourgogne-Franche-Comté au cours de la précédente mandature.Cet ancien footballeur de bon niveau, qui a disputé une douzaine de matches en première division avec Sochaux à la fin des années 1970, a été membre du Conseil supérieur du tennis de la FFT jusqu'au terme de son mandat, en février 2021. Il avait également été candidat à la présidence face à Christian Bîmes en 2005. En février 2017, il était encore l'un des trois candidats à la succession de Jean Gachassin à la tête de la FFT. A l'issue d'une campagne houleuse, il
avait été battu de peu par Bernard Giudicelli, président de la Ligue de tennis de Corse, dont Jean-Pierre Dartevelle était l'un des opposants au sein de l'institution.

(AFP)


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Éco-quartier : le tribunal administratif rejette le recours introduit par Les Jardins des Vaîtes

L’association demandait l’annulation de la décision par laquelle la présidente de Grand Besançon Métropole a refusé d’inscrire à l’ordre du jour du conseil communautaire l’abrogation partielle du plan local d’urbanisme de la commune de Besançon, a-t-on appris jeudi 11 avril 2024.

Maltraitance animale dénoncée par L214 : un employé d’abattoir condamné à du sursis dans l’Yonne

Un employé d'un élevage de porcs de l'Yonne a été condamné jeudi 11 avril 2024 à 1.000 euros d'amende avec sursis pour "mauvais traitement envers un animal" après la dénonciation par l'association L214 de "sévices" incluant l'agonie d'une truie assommée à coups de masse.

Daval : le procureur requiert la relaxe pour les faits de dénonciation calomnieuse

Lors du procès pour dénonciation calomnieuse de Jonathan Daval, qui purge actuellement une peine de prison de 25 ans de prison pour le meurtre de son épouse Alexia en 2017, à l’encontre de son ancienne belle-famille, le procureur de la république Étienne Manteaux a finalement requis la relaxe mercredi 10 avril 2024 au tribunal correctionnel de Besançon. 

Renforts pour la justice : combien de recrutements supplémentaires pour Besançon d’ici 2027 ?

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux et ministre de la Justice, s’est rendu au tribunal judiciaire d’Annecy le 28 mars 2024 pour dévoiler la répartition des effectifs supplémentaires au sein de chaque cour d’appel et de chaque tribunal judiciaire. À Besançon, 21 effectifs supplémentaires sont prévus entre le tribunal judiciaire et la cour d'appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.97
légère pluie
le 17/04 à 12h00
Vent
2.44 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
87 %