Violences conjugales durant le confinement : comment donner l'alerte ?

Publié le 04/04/2020 - 08:10
Mis à jour le 04/04/2020 - 09:55

"les personnes en détresse peuvent être aidées" •

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a convenu avec Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que les victimes de violences intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche afin de donner l'alerte. Voici l'ensemble des dispositifs existants pour donner l'alerte.

Image d'illustration ©Pixabay/ninocare ©
Image d'illustration ©Pixabay/ninocare ©

Pendant période de confinement, la ministre de l'Intérieur a pris la décision de permettre aux pharmacies d'alerter les forces de police et de gendarmerie suite à des cas de violences conjugales. Ces derniers ont reçu la consigne d'intervenir en urgence pour ces appels.

Ce dispositif permet :

  • une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente ;
  • une prise en charge rapide des victimes ;
  • le dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri  des victimes malgré le confinement.

Chaque victime qui souhaite avoir recours à ce dispositif peut prétendre sortir de son domicile pour aller faire des courses et remplir l’attestation en cochant la case correspondante. "Toutefois, il ne sera jamais reproché à une victime de violences intra-familiales parvenant à quitter son foyer de s’être échappée sans attestation", est-il indiqué.

Une signalétique est en train d’être mise au point que tous les pharmaciens pourront apposer sur la porte de leur officine pour prévenir de l’existence de ce dispositif.

"Le confinement ne sera jamais synonyme d’impunité. Grâce au concours précieux des pharmaciens, nous garantissons à toutes les victimes une porte de sortie de leur calvaire", explique Christophe Castaner.

Ce dispositif est avant tout destiné aux femmes victimes de violences conjugales, qui dans 80% des cas ont des enfants qui vivent au domicile familial. Il pourra également bénéficier à toutes les victimes de violences dans le cercle familial, à commencer par les mineurs.

Info +

  • Le 3919, numéro national, écoute et oriente, de 9h à 19h, du lundi au samedi. Ce numéro n'est pas un numéro d'urgence.
  • En cas d'urgence, composez le 17 ou le 114 par sms, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il permettra une action rapide de la police ou de la gendarmerie et que tout soit mis en place pour protéger la ou les victimes.
  •  Sur internet, la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr permet de se connecter 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour échanger avec des policiers et des gendarmes spécialement formés aux violences conjugales. C'est anonyme et gratuit et un bouton vous permet de vous déconnecter immédiatement sans laisser de trace dans l'historique.
  • Le 119 est le numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l'être. Appel gratuit depuis tous les téléphones, joignable tous les jours et à toute heure du jour et de la nuit.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Cantines à Besançon : les enfants mangeront chaque jour à la même table

Afin de répondre à l’évolution de la situation épidémique de Covid-19, le protocole sanitaire des écoles de premier degré de Besançon a été modifié. Les nouvelles consignes portent essentiellement sur l’organisation de la restauration scolaire. Les adaptations seront mises en place progressivement à partir du lundi 25 janvier 2021. 

Un troisième confinement inéluctable ?

Semaine cruciale •

"Il faudra probablement aller vers un confinement" dont les conditions relèvent d'une "décision politique", pour faire face aux variants du coronavirus qui "changent complètement la donne" sanitaire en France, a déclaré dimanche le président du conseil scientifique Jean-François Delfraissy. L'Élysée a fait savoir dimanche soir que la décision serait prise mercredi en fonction des chiffres et des dernières données sur les différents variants.

Covid-19 : les nouveaux gestes barrières

Gestes renforcés • Pas de révolution mais des adaptations des gestes barrières liés au nouveaux variants qui de la Covid-19 qui s'avèrent plus contagieux. Il est désormais également conseillé de respecter une distance d'au moins deux mètres avec les autres-  même si les avis divergent à ce sujet  -  et de se taire (et de ne pas téléphoner) dans les transports en commun. 

Covid-19 : des mesures plus strictes pour tenter d’éviter un 3e confinement

Pour contrer la pression croissante dans les hôpitaux et éviter un troisième confinement, les consignes se multiplient sur un renforcement des gestes barrière et un test négatif au Covid-19 sera exigé dès dimanche soir pour l'entrée en France, tandis que le gouvernement tente de rassurer sur des délais de livraison de vaccins.

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

« Etudiants ignorés et espoirs enterrés » : un appel à la mobilisation le 26 janvier sur le campus de Besançon

Alors que les étudiants vivent une année particulièrement difficile à cause de la crise sanitaire, 25 associations étudiantes dont la BAF appellent à la mobilisation le 26 janvier. A Besançon, une action s'organise sur le campus de Besançon dans le strict respect des gestes sanitaires.

Société

Comment garder le moral et éviter la déprime en ce moment ?

Cette semaine, le lundi 18 janvier 2021 était le jour du "Blue Monday", soit le jour le plus triste de l'année... S'ajoute à cela l'épidémie de Covid-19, les confinements, le couvre-feu, la fermetures des salles de concerts, de spectacle et de tous les lieux culturels, l'actualité internationale peu réjouissante, nos problèmes de la vie quotidienne, sans parler du soleil qui se fait rare en ce moment, garder le moral n'est pas chose évidente pour tout le monde. Voici quelques idées pour éviter la déprime…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté affiche le meilleur taux de vaccination en France

Selon les derniers chiffres en date du 21 janvier de CovidTracker, le Bourgogne Franche-Comté est la région où le taux de vaccination est le plus élevé en France avec 1,88% de sa population, soit 52.195 habitants vaccinés. Rappelons que notre région est l'une des plus impactées par l'épidémie.

Université de Franche-Comté : « une profonde inquiétude » de la part d’enseignants sur la réussite et la santé de leurs étudiants

Le Département de Mathématiques à l'université de Franche-Comté a adopté une motion faisant part de sa "profonde inquiétude concernant les conséquences de l'enseignement à distance" et demandant la réouverture de l'université aux étudiants, apprend-on dans un communiqué du 20 janvier 2021.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Stations de ski, étudiants : le statu-quo

Ni restrictions supplémentaires, ni allégements: la France choisit le statu-quo des mesures déjà en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, au grand dam des stations de ski, qui ne rouvriront pas le 1er février, ou des étudiants, qui protestent contre leurs conditions de vie.

Les autocollants sur les plaques d’immatriculation, c’est interdit !

Vous avez un autocollant représentant votre département, votre club de foot, une carte miniature de votre département, le drapeau à tête de Maure, ou tout autre symbole de votre lieu d'immatriculation ? Vous devez le retirer parce que c'est contraire au Code de la route… C'est ce qu'a confirmé la Cour de cassation dans arrêt du 16 décembre 2020.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.27
légères chutes de neige
le 25/01 à 12h00
Vent
4.91 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
97 %

Sondage