Petite visite virtuelle du centre de maintenance du Tram'

Publié le 14/06/2014 - 15:09
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:59

Le Grand Besançon et l’exploitant Transdev (Besançon Mobilités) ont inauguré ce samedi 14 juin 2014 au matin le centre de maintenance du tramway le moins cher de France. Depuis vendredi et jusqu’à ce samedi  soir, près de 500 visiteurs ont pu découvrir le site.  Petite visite avec les explications de Philippe Héry, ingénieur à la mission Tram et Jean-Louis, un des premiers visiteurs…

Visite du centre de maintenance du Tramway de… par macommune_info

Plus de détail dans l’article…

 ©
©

inauguré ce samedi matin !

En savoir + 

Les 19 rames du tramway bisontin sont entretenues par neuf techniciens. Les travaux de maintenance des installations fixes sont confiés  à une équipe de 17 personnes dont huit dédiées au "courant faible" (information voyageurs, billettique, signalisation ferroviaire, etc.) et neuf au "courant fort" et à l’entretien des infrastructures (rails et aiguillages, sous-stations électriques, lignes aériennes, etc.)

Les chiffres clés

  • 22 mois de travaux
  • Superficie : 47.000 m2 dont 6.500 en surface couverte et 14.770 en espaces vers
  • Coût : 12 M€ HT  (valeur 2008) le moins cher de France
  • Hauteur : 8,8 mètres
  • Capacité d'accueil : 24 rames de 23 mètres ou 20 rames de 36 mètres
  • Jusu'à 50 conducteurs prendront leur service tous les jours

BÂTIMENT ATELIER  : cinq fonctions différentes reparties sur ses 6 500 m2

  • L’atelier de maintenance du matériel roulant (4 600 m2) : six voies spécifiques dont certaines sur fosse, permettant de réaliser différents types d’opérations d’entretien et de réparation (carrosserie, reprofilage des roues, peinture).
  • Les locaux d’exploitation (250 m2), qui permettent aux conducteurs de prendre leur service
  • L’atelier des installations fixes pour l’entretien de la voie ferrée et la signalisation (500 m2)
  • La station-service (750 m2) pour le lavage des rames et le remplissage des sablières.
  • Les locaux techniques (750 m2) : des bureaux, un magasin, un atelier électrique, un vestiaire...

L'AIRE DE REMISAGE

Capacité d'accueil : 20 rames sur 4 voies. Une extension à 6 voies est possible au cas où il serait nécessaire de commander de nouvelles rames. 

LE BASSIN DE RÉTENTION 

Où sera "commandé" le Tram ?

Le Poste de Commande Centralisé (PCC) de surveillance globale du réseau tramway, est installé au dépôt de bus de Planoise. Les régulateurs, agents qui seront chargés de cette surveillance  sont actuellement en formation.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.68
peu nuageux
le 15/06 à 21h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
83 %