Vivez en direct la visite de la ministre de la Santé Agnès Buzyn à Besançon

Publié le 02/03/2018 - 11:35
Mis à jour le 02/03/2018 - 11:35

La ministre des Solidarités et de la Santé  Agnès Buzyn est en visite officielle lundi 5 mars 2018 à Besançon. Suivez en direct sa visite sur maCommune.info avec des photos, des vidéos et des tweets retranscrits ici.

 ©
©

À partir de 9h30, la ministre visitera la CPAM du Doubs où elle prendra connaissance du dispositif PFIDASS (Plate-forme d’intervention de?partementale pour l’acce?s aux soins et a? la sante?) d’accompagnement des assure?s en situation de renoncement aux soins. La CPAM présentera également le dossier médical partagé. 

À la découverte du "bâtiment bleu" du CHU de Besançon… 

Elle visitera ensuite le CHU de Besançon et particulièrement nouveau ba?timent du po?le cancer-biologie.

Les nouveaux locaux regroupent les activite?s de cance?rologie, les laboratoires de biologie et le sie?ge de l’institut re?gional fe?de?ratif du cancer (IRFC). Ils offrent une infrastructure en phase avec les techniques de pointe, notamment en curiethe?rapie et en radiothe?rapie, ainsi qu'un confort optimal pour le bien-e?tre des patients. 

La visite se terminera à l'Agora Résidence 

En fin de matinée, Agnès Buzyn visitera l'Agora Résidence. La ministre découvrira des dispositifs d’accompagnement des re?sidents, notamment du volet me?dico-social avec les "lits halte-soins-sante?" a? destination des personnes souffrantes, isole?es ou sans domicile. 

Qu'est-ce que le dispositif PFIDASS ? 

Cette plate-forme d'intervention départementale pour l'accès aux soins et à la santé (PFIDASS) a pour objectif de détecter et d'accompagner les assurés sociaux dans leurs démarches de soins pour ceux qui y auraient renoncé par manque de moyens financiers. Selon une étude réalisée en 2016 dans 18 départements, 26% des assurés interrogés renoncent au droit d'accès aux soins médicaux.

La CPAM du Doubs fait partie des 44 caisses ayant proposé ce service. 

À quoi sert le dossier médical partagé ? 

Le dossier médical partagé permet aux professionnels de santé autorisés de stocker en un seul espace dématérialisé et "hautement sécurisé", toutes les informations utiles liées à la santé (antécédents médicaux, allergies, comptes-rendus d'hospitalisation, résultats d'examen, consultations…). L'objectif étant d'améliorer la prise en charge des assurés et la coordination des soins.

C'est un carnet de santé toujours accessible pour le patient. À part lui, seuls les professionnels de santé autorisés (médecin, infirmier, pharmacien…) peuvent le consulter.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Départementales 2021 : qui sont les candidats dans le Doubs ?

DÉPARTEMENTALES • Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales. Dans le Doubs, les électeurs doivent  renouveler les 38 conseillers départementaux. Le dépôt des candidatures est désormais clos depuis ce 5 mai 2021 à 16h00. Voici les listes dans les 19 cantons du département.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".

Marie-Guite Dufay veut « tout faire » pour barrer la route au Rassemblement National

RÉGIONALES 2021 • La présidente socialiste de région, candidate à sa réélection en Bourgogne-Franche-Comté, a présenté sa liste la liste "Notre Région par cœur" pour le département du Doubs. Bilan, enjeux de la campagne, contexte incertain et particulier : Marie-Guite Dufay, "femme de gauche" fait le point et déclare vouloir se battre "avec sincérité et ardeur pour ses idées" face au Rassemblement national.

Régionales : un « infiltré » sur la liste RN à Belfort renonce après un déferlement de haine

Tête de liste du Rassemblement National (RN) dans le Territoire-de-Belfort, Kamel Agag-Boudjahlat, qui affirme avoir voulu infiltrer le parti d'extrême droite, a annoncé lundi 3 mai 2021 qu'il retirait sa candidature après un déferlement d'insultes et de haine sur les réseaux sociaux.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.37
légère pluie
le 10/05 à 6h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
98 %

Sondage