Alerte Témoin

Vœux de l'archevêque de Besançon : "J'appelle à ce que chacun porte attention à son voisin, à son prochain"

Publié le 10/01/2020 - 15:10
Mis à jour le 10/01/2020 - 14:47

L'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, a déclaré ses vœux pour l'année 2020 jeudi 9 janvier au foyer Sainte-Sanne à Montferrand-le-Château.

Mgr Bouilleret
Mgr Bouilleret @Diocèse de Besançon
PUBLICITÉ

Au cours de son allocution, Mgr Bouilleret a évoqué notamment la crise sociale contre la réforme des retraites. "Ce projet gouvernemental suscite de nombreuses interrogations. Le dialogue est difficile" a-t-il indiqué. Et d'ajouter : "La présidence de la Conférence des Évêques de France réaffirme que l’Église catholique est toujours attentive aux plus fragiles ; elle est préoccupée par la situation sociale qui agite notre pays depuis plus d’un an. Beaucoup de personnes connaissent des situations d'angoisse, d'incertitude. L’Église rappelle sa confiance dans le dialogue, dans la solidarité. Elle appelle les acteurs de cette crise à élargir leur regard aux détresses du moment."

Vers une "Eglise-Verte"

L'archevêque a également abordé le thème de l'environnement et son souhait que le label Eglise-Verte "soit au cœur de toute notre vie pastorale. Nous pourrions également réfléchir à une compensation carbone de toutes nos activités." Mgr Bouilleret a également déclaré : "Nous savons ce que nous devons faire, mais notre volonté n’est pas encore ancrée dans un agir salutaire. Notre diocèse doit prendre les décisions nécessaires à sa contribution dans ces domaines. Ma conviction est forte que nous ne pourrons avancer sur la question de l’écologie intégrale qu’en réduisant notre volume de consommation et d’activité."

L'élection municipale

Une petite partie du discours de l'archevêque était consacrée à l'élection municipale en mars prochain. "Les Français sont attachés à ces élections. Elles sont signe de proximité et de responsabilité au sein des communes. Comme vous tous, j’entends une lassitude des maires, de leurs adjoints et des membres des conseils municipaux. Ils sont pris en tenaille entre les décisions prises au niveau national et les demandes de leurs administrés. Le lien avec la population ne peut se faire que dans l’attention la plus proche envers tous."

Les abus sexuels au sein du diocèse

Sujet sensible qui n'a pas épargné l'année 2019 : les abus sexuels au sein de l'Église. Mgr Bouilleret a fait le point sur ce qui avait été réalisé l'an dernier et sur l'avenir.

"Comme le synode l’a demandé, nous poursuivons notre engagement et notre détermination pour faire la lumière sur tous les abus sexuels qui ont été perpétrés en notre diocèse.

Le 21 novembre 2019, nous avons réuni les principaux acteurs de la vie de notre diocèse pour une journée de formation sur les abus sexuels dans l’Église. Notre cellule d’écoute est toujours disponible. Nous avons répondu à l’enquête de la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église sous la responsabilité de M. Jean-Marc Sauvé. Nous consultons la Commission Christnacht pour éclairer nos décisions. Nous informons la Congrégation de la doctrine de la foi pour tous les cas portés à notre connaissance. Nous prenons les mesures qui nous semblent nécessaires. Dans tous les cas, nous collaborons étroitement avec le parquet du tribunal de Besançon et de Vesoul. Nous étudions la possibilité de signer une convention entre les trois diocèses francs-comtois et les parquets de Franche-Comté afin que tout signalement d’infraction soit systématiquement transmis au parquet."

Enfin, l'archevêque de Besançon a rappelé que "nous sommes dans le temps liturgique qui nous situe entre l’Epiphanie et le Baptême du Seigneur. L’Épiphanie est la manifestation de Dieu à toutes les nations et tous les peuples. Jésus Christ n’est pas venu pour un petit groupe de disciples, mais pour que tous deviennent disciples du Seigneur. Le Baptême du Seigneur nous invite à la mémoire de notre propre baptême. Ce jour-là, nous avons été plongés dans la mort et la résurrection de Jésus-Christ. C’est notre marque de fabrique !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Septième « urbi et orbi » de Noël pour le pape François

Le pape François doit adresser son traditionnel message "urbi et orbi" à la ville de Rome et au monde, en latin,  à l'occasion de son septième Noël dans ses fonctions, mercredi au Vatican, pour un vaste tour d'horizon des zones de conflits. Mardi soir, lors de sa traditionnelle homélie de la messe de Minuit, l'Argentin avait mis l'accent sur l'amour "inconditionnel" et "gratuit" face à la logique marchande  

Voile refusée dans une maison de retraite : la paroisse a trouvé un appartement à la religieuse

Le père Florent Belin, curé de la paroisse Notre-Dame de la Motte de Vesoul, tient à s'exprimer dans un communiqué après l'ampleur prise dans les médias après son édito sur la laïcité dans un bulletin paroissial. Le prêtre s'interrogeait que la notion de laïcité après avoir eu connaissance de l'histoire d'une religieuse venue prendre sa retraite à Vesoul et qui souhaite continuer à porter le voile et l'habit.

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Port du voile : le Sénat vote l’interdiction pour les parents accompagnant les sorties scolaires

La polémique née de l'intervention de Julien Odoul le 11 octobre 2019 à Dijon à l'encontre d'une mère voilée qui accompagnait une sortie scolaire continue de faire débat en France. Mardi 29 octobre 2019, le Sénat, à majorité de droite a adopté dans un contexte explosif, une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires, jugée "contre-productive" par le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer.  

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

La Licra soutient la mère voilée au conseil régional

Les "Licra" (ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) de Besançon et Dijon ont annoncé qu’elles accompagneraient la mère voilée dans ses démarches en estimant qu’elle ne méritait pas le bruit et la fureur alors qu’« elle accomplissait un paisible devoir civique » en accompagnant la classe de son fils au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. 

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.55
légère pluie
le 17/02 à 18h00
Vent
3.42 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
92 %

Sondage