Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le Mölkky, ce jeu finlandais qui associe pétanque et jeu de quilles

Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir
Le Mölkky en compagnie de Bastien et Charlotte ©Maxime C. - cliquez sur l'image pour agrandir

En compagnie de Benjamin Racine, le jeune fondateur de "Roulemapoule" - sa propre agence d'excursions touristiques en Bourgogne Franche-Comté -, j'ai testé le Mölkky, un sport qui étrangement se prononce comme il se lit. Un tournoi est même organisé ce samedi 27 août 2016 à Franois.

Publicité

J'ai retrouvé Benjamin, un ancien étudiant en Staps à Besançon de 23 ans accompagné de Charlotte, son ancienne camarade de classe, sur les terrains habituellement utilisés pour la pétanque près de Rivotte. Il était environ 10h00 et la météo n'ayant pas été clémente durant la matinée, le sol était détrempé. Quelques flaques s'étaient même formées autour de certains arbres. Cela n'a pourtant pas dérangé mon professeur d'un jour, qui m'a expliqué que "le Mölkky peut se jouer un peu n'importe où et n'importe quand." "En plus, ajoute son amie, une partie dure une dizaine de minutes." S'il se mettait soudainement à pleuvoir, les nuages n'ayant pas encore été dissipés, nous aurions tout de même le temps d'essayer ce mystérieux sport.

"On est immédiatement devenu accros"

D'après Benjamin, le Mölkky s'est surtout développé à l'Ouest de la France et même s'il arrive progressivement dans tout le pays, il n'est clairement pas encore connu de tous. On me précise tout de même qu'il y a des championnats du monde de Mölkky et qu'en août, celui de cette année se déroulera en Bretagne, le premier en France. Il devrait réunir 300 paires de joueurs. Mes deux interlocuteurs ont l'air vraiment excité à propos de ce sport dont je n'ai pourtant jamais entendu parler.

Lorsque je leur demande comment ils ont l'ont connu, Benjamin m'informe qu'il a découvert le Mölkky chez ses parents qui habitent en Bretagne. Apparemment, cette nouvelle discipline les a conquis instantanément. "Je l'ai fait essayer à Charlotte et en une ou deux parties, on est devenu accros. On essaye de jouer deux fois par semaine" précise-t-il. Cette ferveur aurait tendance à être partagée lors des excursions organisées par Benjamin. "Ceux à qui je fais essayer le Mölkky me disent que ça change de la pétanque et de tous les autres jeux traditionnels." Une pensée qu'affine Charlotte : "Ce que j'aime, c'est qu'aucune partie ne se ressemble. La disposition des quilles bouge tout le temps, ce n'est jamais la même configuration. Et il faut bien calculer si on veut réussir à gagner !"

Des règles plus complexes qu'elles n'y paraissent au premier abord

Comme je ne comprends plus totalement ce qu'elle m'explique, il est temps de commencer à jouer afin de voir de quoi il en retourne. Benjamin sort de son sac douze morceaux de bois de 15cm chacun – les quilles - et numérotés de 1 à 12. Il les dispose façon "billard", toutes groupées, droites sur le sol. Partant de là, il fait quatre mètres, trace une ligne, se retourne vers moi et me propose de démarrer la partie, en me tendant un autre morceau de bois lisse et aux bords ronds. Avec ce dernier, il suffit pour jouer de tirer afin de faire tomber le plus de quilles possible, qu'on redresse immédiatement en les laissant à la place où elles ont chuté. Le nombre de quilles tombées équivaut aux points que l'on récupère. Le principe est d'arriver à 50. "50 pile" précisent les deux joueurs ; si l'on dépasse ce nombre, on retombe à 25.

Un jeu instinctif et défoulant

Le principe est donc très simple, très instinctif et très plaisant : on gagne si on arrive à dégommer le plus de quilles. Et quel plaisir de jeter un bâton lisse et épais dans un jeu de quilles bien groupé !

C'est pourtant à ce moment-là que le jeu prend tout son sens. Une fois les quilles éparpillées, il est possible de viser et de ne faire tomber qu'une seule quille. Car si une seule tombe, le joueur récupère le nombre de points inscrits sur cette quille. S'il en touche deux, trois ou plus, il ne gagne que le nombre de quilles heurtées… Un vrai jeu de calcul et d'adresse se dessine alors devant mes yeux d'amateurs.

Et à ce jeu-là, les deux sportifs sont incroyables. Lorsque je tente, par crainte de rater une seule quille, de taper là où sont regroupés plusieurs morceaux de bois, Benjamin et Charlotte essayent de viser les quilles isolées qui rapportent beaucoup de points. Et, après quelques tentatives infructueuses, Benjamin tape trois fois de suite dans la quille numéro 12, arrivant à un score parfait de 50 en une dizaine de minutes. La partie est finie.

Une envie de recommencer

Le premier et principal sentiment que j'en retire est l'envie de recommencer. On n'a vraiment pas envie de s'arrêter et on voudrait tenter de tirer sur ces quilles encore et encore. Je comprends mieux ce qui a rendu accro les deux compères, ce sport est clairement addictif, étant si amusant et pourtant si simple à prendre en main ! Et le principe de calculer ses points en fonction à la fois du positionnement des quilles et de son adresse au tir est vraiment intéressant.

Malheureusement pour ses rares adeptes en Franche-Comté, le Mölkky n'est pas très développé dans la région. Une contrainte à laquelle voudrait pallier Benjamin, qui organise un tournoi de Mölkky le 27 août 2016 à Franois. Il espère ainsi "faire se rencontrer les joueurs sur le terrain  pendant une journée conviviale, avec tous les âges et tous les profils et qu'ensuite se mette en place un réseau." Le souhait de Benjamin est qu'une fois les relations nouées entre les potentiels acteurs de ce sport, des tournois plus réguliers pourraient se mettre en place dans toute la région. Il pense même de créer un parcours touristique, lors de ses excursions, où les participants joueraient au Mölkky dans les différents lieux touristiques dans lesquelles il les emmène. "Par exemple, nous pourrions jouer sur les rives des Lacs du Jura" se prend à rêver le jeune homme.

Infos pratiques

Informations sur le tournoi dans la rubrique spécialisée

  • Samedi 27 août au complexe sportif de Franois
  • Tournoi en doublettes
  • Accueil dès 9h, début à 10h (pas d'inscription sur place)
  • 10 euros par équipe (avant le 20 août, sinon 12 euros jusqu'au 25 août)

Contacter Benjamin

Informations sur l'agence Roule Ma Poule

L'agence a été créée par Benjamin Racine en avril 2016. Il propose, à partir de 15 euros, des excursions touristiques en vélo ou en randonnées. L'idée lui est venue lorsqu'"après deux grands voyages en vélo, de Besançon à Budapest en 2013 puis Besançon-Stockholm en 2014, j'ai décidé de promouvoir le cyclo-tourisme, en proposant un "menu" complet, c'est-à-dire avec le transport, le repas, et évidemment les lieux à visiter."

Plus d'informations sur le site de Roule Ma Poule

Maxime C.
J'ai testé pour vous le Mölkky ©Maxime C. Alexane Alfaro

Votre météo avec

Evénements de BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ

Sam, 20 Mai 2017 20h00
AXONE - Montbéliard