Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Le premier centre d'études et de conservation des œufs et du sperme fête ses 40 ans !

Image d'illustration ©http://www.gyneweb.fr/sources/gdpublic/masculin/anat.htm - cliquez sur l'image pour agrandir

Le premier Cecos (Centre d'études et de conservation des œufs et du sperme) a été mis en place en 1973 par le Professeur Georges David, à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre. Créé au sein du CHRU pour organiser le don de spermatozoïdes dans notre région, le Cecos de Besançon a été lui aussi fondé en 1973, dans les mois qui ont suivi la création du premier Cecos français. Plus de 50.000 enfants sont nés grâce aux dons de spermatozoïdes, dons d'ovocytes et accueils d’embryons mais le nombre de donneurs demeure insuffisant..

Publicité

Le premier Cecos (Centres d'études et de conservation des œufs et du sperme) a été mis en place en 1973 par le Pr Georges David, à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre. Rapidement, s’est créé un réseau couvrant progressivement le territoire national fonctionnant avec des règles scientifiques et éthiques qui furent à la base des lois de Bioéthique. Durant ces quarante ans, les progrès dans la prise en charge des problèmes d’infertilité, de don de gamètes et de préservation de la fertilité ont été majeurs.

Créé au sein du CHRU pour organiser le don de spermatozoïdes dans notre région, le Cecos de Besançon a été lui aussi fondé en 1973, dans les mois qui ont suivi la création du premier Cecos français.
Comme pour les 22 autres centres mis en place depuis cette date, et réunis depuis 1980 au sein de la Fédération française des Cecos, il adoptait les principes fondamentaux énoncés par le Professeur Georges David : "Le don du sperme est un don gratuit et anonyme, de la part d'un couple ayant des enfants à un couple qui désire en avoir."

Quelques chiffres régionaux

Dons de spermatozoïdes

  • Plus de 400 donneurs de sperme se sont présentés au CECOS Besançon depuis sa création ; le don de la moitié d’entre eux environ a été retenu.
  • Près de 1700 couples se sont adressés à lui depuis sa création, dont un quart pour avoir une deuxième voire une troisième grossesse.
  • Près de 1000 enfants sont nés de son activité. Dons d’ovocytes et accueils d’embryons

Dons d'ovocytes et accueils d'embryon

Depuis 5 ans, le Cecos et l’équipe du Centre d’AMP du CHRU de Besançon pratiquent le don d’ovocytes et l’accueil d’embryons.

Préservation de fertilité

  • Depuis leur création, un autre versant de l’activité des Cecos a connu un grand essor : la préservation de fertilité par cryoconservation de gamètes (autoconservation de spermatozoides et très récemment d’ovocytes) pour les patients soumis à un traitement gonadotoxique (chimio et/ou radiothérapies) potentiellement stérilisant : le CECOS de Besançon conserve ainsi plus de 30 000 paillettes de sperme provenant de plusieurs milliers de patients, dans le but, en cas de stérilité définitive, de leur conserver la possibilité de devenir parents plus tard.
  • Depuis quelques années la conservation des tissus gonadiques a été développée : la première naissance en France, d’un enfant conçu après greffe de tissu ovarien cryoconservé a été obtenue au CHRU de Besançon en 2009.
  • Initiée il y a près de 40 ans, cette offre de préservation de la fertilité, a été confortée dans les dernières années, notamment dans le Plan Cancer 2009-2013 qui prévoit dans sa mesure 21.3 "de reconnaître, en lien avec l’Agence de la biomédecine des plateformes régionales de cryobiologie associées aux Cecos" dédiées à ces activités. Depuis son implantation fin 2012 dans ses nouveaux locaux sur le site de l’hôpital Jean-Minjoz, le Cecos bénéficie d’un plateau technique de cryobiologie de très haut niveau.

Une coopération unique en France

Pour que ces activités se développent davantage dans les régions Franche-Comté et Bourgogne, les équipes bisontine et dijonnaise unissent depuis plus de 10 ans leurs efforts. Une convention, signée entre les deux CHU, a permis l’instauration au sein du Cecos Franche-Comté-Bourgogne, d’une coopération unique en France au bénéfice des couples qui ont recours au don de gamètes.

Appel à volontaires

En France, plus de 50.000 enfants sont nés grâce aux dons de spermatozoïdes, dons d'ovocytes et accueils d’embryons. L'utilisation des gamètes de chaque donneur/donneuse pour un nombre limité de grossesses nécessite un recrutement permanent.

Le nombre de donneurs demeure insuffisant et le recrutement reste aujourd’hui la préoccupation essentielle des Cecos.

Si vous pensez pouvoir faire un tel don, selon les principes de la règlementation française (anonymat, bénévolat), et si vous avez moins de 37 ans pour une femme ou moins de 45 ans pour un homme, renseignez-vous : vous êtes un donneur ou une donneuse potentiel(le) et vous pouvez venir en aide aux couples confrontés à la stérilité et désireux de devenir parents. 

Alexane

Votre météo avec

Evénements de Besançon

© DR
Mer, 13 Décembre 2017 7h30 - 13h00
MEGARAMA BEAUX ARTS - Besançon
W. Guillet
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
Maison de l'environnement de Franche-comté - Besançon
© d poirier
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00
CRIJ FRANCHE-COMTÉ - Besançon
Mer, 13 Décembre 2017 14h00 - 17h00
MAISON DE L'ARCHITECTURE - Besançon