Cancer et qualité de vie des patients : une priorité au CHU de Besançon

Publié le 12/05/2016 - 13:49
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:52

L’hôpital de Besançon est le premier en France à mettre en place un questionnaire de santé sur la qualité de vie des patients atteints de cancer pour une prise en charge globale et non plus uniquement centrée sur la maladie. À travers un questionnaire sur tablette ou en ligne sur internet, il permet aux médecins de gagner du temps et de mieux adapter les soins. Après une phase de faisabilité menée depuis septembre 2015, le dispositif devrait s’étendre à plusieurs services d’oncologie d’ici fin 2017.

CHU cancer qualité de vie from maCommune.info on Vimeo.

 ©
©

En France, les questionnaires de qualité de vie sont le plus souvent utilisés dans le cadre d'essais cliniques pour tester l'efficacité et les effets de nouvelles thérapeutiques sur le plan physique, psychique ou social. Mais, au quotidien, ils sont peu utilisés par les médecins qui se concentrent le plus souvent sur le traitement du cancer.

Au CHRU de Besançon, Franck Bonnetain, Pr d'épidémiologie et de  bio statistique et responsable du département méthodologie et qualité de vie en oncologie, a décidé la mise en place d'un dispositif via le logiciel CHES permettant de mieux accompagner les patients pour une prise en charge globale et personnalisée. "L'idée est d'instituer un recueil de la qualité de vie des patients  en routine avant chaque consultation médicale qui permettra au médecin de bénéficier d'un suivi des différentes dimensions de qualité de vie du patient à savoir fatigue, santé mentale image corporelle santé physique, etc." précise Franck Bonnetain. "L'objectif est de mieux appréhender les problèmes que le patient peut rencontrer au décours de son traitement à travers l'évolution de sa maladie. Le médecin peut alors mieux appréhender ces aspects qu'il n'avait pas forcément le temps d'aborder au cours d'une consultation… "

Restitution immédiate des résultats au médecin

Ce nouvel outil est actuellement en phase de faisabilité et a été tout d'abord implémenté (projet Gynecol) le 15 septembre 2015 dans le service du Dr Sophie Paget Bailly auprès de 35 patientes atteintes d'un cancer pelvien. Patients et médecins ont visiblement bien accueilli ce dispositif qui en parallèle est également mené via le projet "Qolibry" mené par Ikram Essaad en collaboration avec les oncologues et notamment le Dr Guillaume Mouillet. Trois localisations ont été retenues : le sein, le côlon-rectum et le poumon. Tous les nouveaux patents sont invités à répondre à un questionnaire spécifique via un site internet sécurisé ou directement sur place. Près de 150 patients bénéficient de ce nouveau protocole.   

Le projet Quolibry a reçu le premier prix du challenge  e-pocrate, un concours autour de l'innovation e ligne autour de la relation patient  - professionnel de santé en lien avec les nouvelles technologies. Prochainement, le projet Quanarie au sein du CHRU et de l'inter région Grand est inclura les patients atteints d'un cancer du rein métastatique. "Ce type d'approche permet d'améliorer la qualité de vie du patient, mais aussi sa satisfaction vis-à-vis des soins. Et une étude récente de 2016 publiée aux États-Unis montre que cela améliore aussi la durée de vie si le patient est métastatique" conclut le Pr BonnetainÀ terme, d'ici fin 2017, l'objectif est de généraliser ce type de questionnaires à tous les patients du CHRU de Besançon atteints d'un cancer. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.54
partiellement nuageux
le 25/06 à 9h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
7 %

Sondage