La grève s'annonce massive chez les internes dans les hôpitaux

Publié le 30/03/2017 - 12:12
Mis à jour le 30/03/2017 - 16:17

Aucun interne du service d'hépato-gastro-entérologie n'assurera son service à l'hôpital du CHRU de Besançon ce vendredi 31 mars 2017. Les internes de toute la France sont appelés à un vaste mouvement de grève qui devrait fortement perturber le programme des opérations. Une assemblée extraordinaire se déroulera ce samedi 1er avril 2017 à Paris. 

PUBLICITÉ

Depuis plusieurs semaines, des internes et des syndicats se mobilisent contre le manque concertation du gouvernement sur la future réforme de l’internat et notamment du 3e cycle attendue en novembre 2017. Des cardiologues, psychiatres, anesthésistes-réanimateurs mais aussi des pédiatres et hépato-gastro-entérologues se mobilisent pour connaître le contenu des textes à venir.

Dans les hôpitaux entre 90 et 100% des anesthésistes-réanimateurs devraient par exemple être en grève. Les opérations ont été reportées. Reste l’organisation des réquisitions pour les Urgences qui resteront ouvertes. 

Un assemblée extraordinaire se déroulera samedi 1er avril 2017 avec une partie des anesthésistes-réanimateurs et le service hépato-gastro-entérologues. Abdellah Hedjoudje, interne au service hépato-gastro-entérologie de Besançon explique qu »il faut réorganiser le troisième cycle de l’internat« 

« Les internes ne sont pas consultés »

Vice-président en charge de l’enseignement supérieure à l’inter-syndicat des internes, il regrette ce manque criant de dialogue. « Cela fait quatre ou cinq mois que les internes ne sont pas consultés (…) nous ne sommes pas impliqués dans la rédaction des textes concernant les arrêtés notamment sur la structure des stages. » Il rappelle que suite à l’Assemblée Générale du 3 mars 2017, une lettre avait été envoyé à Marisol Touraine et Thierry Mandon (secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Éducation nationale). Le gouvernement prévoyait alors une réforme en novembre 2017. Aujourd’hui, c’est bien l’accélération de la réforme du 3e cycle qui a déclenché la grogne. 

« Tout tarde »

Abedellah Hedjoudje s’insurge. « Tout tarde. Les internes ont peur que les textes se mettent en place sans leur concertation. Nous ne voulons pas que le gouvernement (soit la DGOS et la DGESIP) passent les arrêtés précipitamment ». 

« Nous nous soucions de la qualité des soins des patients »

En gastro-entéro, la durée de formation s’est pas suffisante pour les internes. « Nous avons trois années de stage qui sont propices à l’apprentissage et une quatrrième où nous sommes mis devant des responsabilités. Nous demandons une année supplémentaire pour améliorer la qualité des soins des patients ». 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Après la canicule et les pluies de ce week-end, on pouvait croire que le pic des pollens était terminé… et bien c’était sans compter sur l'ambroisie… Des prélèvements sont d'ailleurs effectués dès ce mardi 30 juillet 2019. Hélène Tissot, chargée de mission à ATMO Bourgogne Franche-Comté, spécialisée dans la surveillance de la qualité de l'air dans la région, nous en parle.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.7
couvert
le 20/08 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1021.25 hPa
Humidité
87 %

Sondage