Alerte Témoin

20 ans de réclusion pour avoir tenté de tuer son fils

Publié le 14/12/2008 - 10:14
Mis à jour le 14/12/2008 - 10:14

La cour d'assises du Doubs a condamné à 20 ans de réclusion criminelle un homme de 58 ans pour avoir tenté de tuer son fils, après avoir déjà purgé des peines de prison pour le meurtre de sa femme en 1984 et une tentative de meurtre sur une compagne en 1999.

La Cour a en partie suivi les réquisitions du Parquet, qui avait en outre demandé une peine incompressible des deux-tiers.
Le 7 mai 2007 à Besançon, au terme d'une partie de cartes très arrosée, Alain Coeudevez, énervé par "l'incorrection" de son fils qui s'était assoupi sur le canapé, lui portait plusieurs coups de couteau à la gorge et dans la poitrine, avant d'avertir les voisins.

Agé de 30 ans, le fils avait survécu, avec de lourdes séquelles.
"On a affaire à une personnalité limite, qui vit ses passages à l'acte comme une fatalité. Difficilement curable, sans espoir de réinsertion, il est surtout très dangereux", avait souligné l'avocat général, Thérèse Brunisso.

Jérôme Pichoff, avocat de la défense, a souligné "la franchise et les aveux spontanés" de son client, ainsi que son attitude ce soir là: "sans son appel immédiat aux voisins, des étudiants en médecine, personne n'aurait pu sauver la victime".

L'accusé, qui a reconnu les faits, avait d'abord purgé une peine d'emprisonnement de 6 ans pour avoir mortellement poignardé sa femme de sept coups de couteau en 1984.
Il avait ensuite été condamné à 11 ans de réclusion criminelle par les assises du Jura pour tentative de meurtre sur sa nouvelle épouse, qu'il avait tenté d'étrangler et de poignarder.

En libération conditionnelle depuis 2005, le quinquagénaire s'était installé à Besançon, où il voyait régulièrement son fils.

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

« Castaner assassin ! » : peine confirmée en appel pour Frédéric Vuillaume et son ex-compagne

Le leader du mouvement des Gilets jaunes à Besançon et son ex-compagne, ont été condamné en appel à la même peine "1.500 euros d'amende avec sursis" pour avoir outragé Christophe Castaner lors de sa venue à Besançon le 13 mars 2019.  Frédéric Vuillaume (FO) devrait se pourvoir en cassation.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.21
    peu nuageux
    le 04/08 à 21h00
    Vent
    1.52 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    94 %

    Sondage