Connaissez-vous Beautyfood cooking, le blog bisontin de cuisine végétarienne et vegan ?

Publié le 22/03/2020 - 07:02
Mis à jour le 22/03/2020 - 12:40

Depuis 6 ans, Victor Courtois, un Bisontin de 25 ans, a changé ses habitudes alimentaires pour devenir végétarien. C'est ce qui lui a donné envie de créer un blog culinaire Beautyfood cooking il y a 9 mois pour proposer ses recettes… Interview.

maCommune.info : Vous avez lancé Beautyfood cooking il y 9 mois : c'est quoi ? Quel est le concept ?

Victor Courtois : "Ce projet existe depuis maintenant 9 mois et il est né en partant d’un constat simple : la plupart des recettes vegan ou végétariennes présentes sur internet sont trop longues à réaliser, ou alors on se retrouve avec une liste d’ingrédients interminable, voir même introuvables.

C’est pourquoi j’ai décidé, avec l’aide de ma copine, de créer une page Instagram afin de proposer des recettes réalisables par tous et surtout accessibles à tous. Pour encore plus d’accessibilité, nous sommes en train de travailler sur la création de vidéos courtes et explicatives en « accélérer » avec chaque fiche recette afin de rendre encore plus simple la réalisation de mes plats."

mCi : Comment vous est venue cette idée de faire de la cuisine végé/vegan ? Qu'est-ce qui vous intéresse dans cette cuisine ?

V-C : "Cela fait 6 ans que je cuisine végétalien et vegan par convictions éthiques et environnementales. J’ai été éduqué dans une famille traditionnelle avec des repas essentiellement composés de viande comme dans la plupart des familles françaises. J’ai donc dû réapprendre à manger différemment et surtout apprendre à cuisiner. En effet, c’est un domaine que je connaissais peu. Cuisiner vegan c’est aller chercher les produits bruts et les transformer soi-même, c’était encore plus valable il y a quelques années, quand les supermarchés ou les restaurants proposaient peu d’alternatives sans viande. Ma copine étant végétarienne, je cuisine également quelques plats veggie. Ce qui m’intéresse dans cette cuisine, c’est que l’on peut allez chercher des idées de recettes dans chaque pays du monde et les réadapter pour créer son propre plat en fonction de ses convictions et de ses envies. La page est ouverte à toutes celles et ceux qui sont intéressés, curieux ou à la recherche d’une alternative à la viande. Les recettes proposées ont une qualité nutritionnelle, mais aussi et surtout : un réel plaisir gustatif."

mCi : Quel aliment préférez-vous cuisiner ?

V-C : "Je cuisine essentiellement des produits de saison donc je m’adapte en fonction de ce que je trouve dans mon jardin et dans les petits marchés locaux."

mCi : De quoi ou de qui vous inspirez-vous dans votre création culinaire ?

V-C : "J’ai appris à cuisinier petit à petit, en commençant par apprendre les bases et en m’inspirant de recettes traditionnelles comme la « blanquette de veau », « le bœuf bourguignon » ou encore le « couscous ». J’ai également trouvé de l’inspiration dans des recettes Vegan tirées du livre de Marie Laforet ou encore sur certains blogs de cuisine. Mais quoi qu’il en soit, j’aime toujours ajouter ma petite touche personnelle dans chaque plat, c’est ce qui donne, à mon sens, de la singularité à chacune de mes créations."

mCi : À quelle fréquence publiez-vous des recettes ?

V-C : "3 à 4 fois par semaine et j’aimerais à terme développer encore plus cette passion."

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.

Violences conjugales : le premier bracelet anti-rapprochement testé dès le 8 décembre à Besançon

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, le procureur de la République de Besançon et le préfet du Doubs entouré de leurs partenaires (France Victime Besançon, Police, Gendarmerie et Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation) ont signé ce mercredi 25 novembre 2020 le protocole de mise en œuvre du "Bracelet anti-rapprochement" au sein du tribunal judicaire de Besançon. Objectif : mieux protéger les victimes de conjoints ou ex-conjoints violents.

Violences conjugales : un signalement possible sur le site internet de l’enseigne Carrefour

Dans le cadre de la mobilisation des forces de l’ordre contre les violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, s’est rendue ce 24 novembre 2020 dans le magasin Carrefour de la Ville du Bois afin de lancer officiellement le partenariat entre Carrefour et la Gendarmerie Nationale.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.91
ciel dégagé
le 28/11 à 9h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
69 %

Sondage