Accélération du virus dans le Jura : de nouvelles mesures

Publié le 27/03/2021 - 07:25
Mis à jour le 27/03/2021 - 07:25

Avec un taux d’incidence de 282 cas pour 100.000 habitants et un taux de positivité de 6,8 %, le Jura est le troisième département le plus touché de Bourgogne-Franche-Comté derrière la Nièvre (taux d’incidence à 361 – taux de positivité à 7 %) qui fait partie des 19 départements « reconfinés » et le Doubs (324 – 7 %) qui est en vigilance renforcée.

illustration © CC0 Pixnio
illustration © CC0 Pixnio

La préfecture du Jura a renforcé vendredi  les mesures sanitaires et a rendu le port du masque obligatoire dans ce département désormais classé en vigilance renforcée, alors que la circulation du virus du Covid-19 enregistre une « forte accélération« .

Le département du Jura connaît une forte accélération de la circulation du virus (...) qui se traduit par un taux d'incidence de 282 pour 100 000 habitants (chiffres au 26 mars), alors que ce taux se situait le 15 mars à 160,2 pour 100.000 habitants, soit une augmentation de 76% en dix jours.

"Compte tenu de cette situation, il demeure plus que jamais urgent et nécessaire de prévenir tout comportement de nature à favoriser les risques de contagion en toutes circonstances, en particulier dans l'espace public", précise la préfecture.

Après avoir consulté les élus et l'Agence Régionale de Santé, le préfet du Jura, David Philot, a donc décidé, à l'instar du département du Doubs le 15 mars 2021, de rendre obligatoire le port du masque "pour toute personne âgée de onze ans et plus sur le territoire urbanisé de l'ensemble des communes du département", jusqu'au 30 avril 2021 inclus.

Il a également pris deux autres arrêtés pour interdire la consommation d'alcool et la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique.

"Pour lutter contre l'épidémie", la préfecture a aussi appelé les personnes éligibles à prendre rendez-vous pour se faire vacciner, alors que 12.000 créneaux ont été ouverts pour une première injection d'ici fin avril.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.97
couvert
le 26/06 à 6h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage