Accidents de la route: la vitesse en cause dans au moins un décès sur trois

Publié le 06/05/2017 - 15:48
Mis à jour le 06/05/2017 - 15:53

La vitesse est responsable d'au moins un décès sur trois lors des accidents de la route dans le monde, indique un rapport de l'OMS publié vendredi, en vue de la Semaine mondiale pour la sécurité routière.

06OperationsecuriteEcoleStClaudenovembre2016005.JPG
illustration (exercice de sécurité) ©Alexane Alfaro

Genève

PUBLICITÉ

Cette « tendance n’a guère changé ces dernières années », a expliqué une porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé, Laura Sminkey. Le rapport, publié dans le cadre de la 4e Semaine mondiale des Nations unies pour la sécurité routière (du 8 au 14 mai), lance la campagne « Sauvez des vies: #Ralentissez ».

Plusieurs centaines d’activités de sensibilisation vont être menées, notamment autour des écoles en Afrique du Sud, au Brésil et en Chine, en particulier dans des pays à faibles et moyens revenus, où les accidents de la route mortels sont plus nombreux.

« La vitesse est au coeur du problème mondial des accidents de la route », a relevé la directrice générale de l’OMS, Margaret Chan

 « Si les pays s’occupaient uniquement de ce risque principal, ils engrangeraient bientôt les bénéfices de routes plus sûres, que ce soit en termes de vies sauvées ou de recours à la marche et au vélo, avec des effets profonds et durables sur la santé », a-t-elle ajouté.

L’OMS calcule qu’une réduction de 5% de la vitesse moyenne pourrait entraîner une réduction de 30% du nombre d’accidents de la route mortels. En général, près d’un conducteur sur deux dépasse la vitesse limite autorisée, relève le rapport. 

Autre problème: seulement 47 pays dans le monde suivent les bonnes pratiques pour l’une des principales mesures de gestion de la vitesse, à savoir de limiter la vitesse autorisée en zone urbaine à 50 km/h ou moins et de laisser les autorités locales abaisser encore cette limite notamment sur les routes autour des écoles.

L’OMS recommande donc notamment de construire des structures pour ralentir la circulation, comme des ronds-points ou des ralentisseurs, de faire respecter les limitations de vitesse au moyen de contrôles manuels ou automatiques ou encore d’intégrer des technologies dans les voitures neuves, telles que les dispositifs intelligents d’adaptation de la vitesse ou le freinage d’urgence autonome.

Environ 1,25 million de personnes meurent chaque année sur les routes dans le monde, un chiffre relativement stable depuis 2007. D’après l’OMS, parmi les pays ayant le mieux réussi à réduire le nombre de tués et de blessés sur les routes ces dernières décennies figurent les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 30.66
partiellement nuageux
le 16/09 à 12h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1020.06 hPa
Humidité
43 %

Sondage