Alstom: Berger (CFDT) estime que l'Etat peut "sauver le site de Belfort"

Publié le 16/09/2016 - 12:30
Mis à jour le 16/09/2016 - 12:31

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a estimé jeudi que le site d’Alstom de Belfort pouvait être sauvé à condition que le gouvernement mette en place une « stratégie industrielle » et passe des commandes.

 © D Poirier
© D Poirier

"L'Etat doit s'engager dans des commandes", a-t-il dit à BFMTV. "Il faut une stratégie industrielle. Il faut investir. On ne peut pas se glorifier, et à juste titre, de vendre des TGV aux Etats-Unis et laisser la filière de production en France se dégrader", a ajouté M. Berger. "On peut sauver le site de Belfort. Il faut des commandes", a-t-il insisté, estimant que ce dossier, l'Etat devait être "stratège" mais "ne l'a pas été""Il faut tout faire pour sauver ce site. Ce n'est pas une filière qui est en chute. Il y a un trou en ce moment, mais il y aura aussi des besoins dans les années à venir", selon lui.

M. Berger a toutefois estimé que la nationalisation préconisée par Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidentielle, "n'était pas forcément la solution"

Alstom a annoncé la semaine dernière l'arrêt de la production de trains de Belfort et son transfert vers son site de Reichshoffen (Bas-Rhin) d'ici 2018, provoquant un bras-de-fer avec l'exécutif. François Hollande a affirmé que "tout sera fait pour que le site de Belfort puisse être pérennisé".

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l’avenir d’Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d’Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d’un rapprochement « entre égaux ». L’État français n’est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l’Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d’administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande “d’user de toute son influence pour déclencher les commandes”

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de « rassurer » les salariés d’Alstom en usant « de toute son influence pour déclencher » les commandes citées dans le plan de sauvetage de l’État. Une lettre qui prépare la visite du président à l’usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Economie

Tiny Houses, tentes XXL, espace snaking… Le nouveau visage du camping Chalezeule

Installée depuis un mois, les 10 tiny houses (…) et les 5 tentes familiales complètent désormais l’offre du camping de Chalezeule qui comptait déjà (et encore) des espaces dédiés aux campeurs sous une tente personnelle. Repensé l’espace snacking a également été officiellement inauguré vendredi 19 juillet 2024.

Les Barbiers by l’Atelier, le nouveau salon de la rue de Belfort

À Besançon, le salon de coiffure L’Atelier, situé rue de Belfort a fait le choix de scinder sa clientèle autrefois mixte, pour désormais accueillir ces messieurs à quelques pas, au 63 de la rue de Belfort. Ouvert depuis le 2 juillet 2024, Les Barbiers by l’Atelier propose des prestations pour hommes dans un cadre masculin et élégant. 

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.4
légère pluie
le 21/07 à 21h00
Vent
1.38 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
75 %