Attention : rappel des médicaments diurétiques Furosémide TEVA

Publié le 09/06/2013 - 11:47
Mis à jour le 09/06/2013 - 20:04

A la suite d’un problème de conditionnement de boites de Furosémide TEVA 40 mg, médicament diurétique prescrit pour hypertension, oedèmes ou insuffisance cardiaque, certains comprimés ont pu être remplacés par des comprimés d’un somnifère (zopiclone, générique de l’Imovane). Deux lots font l’objet d’une décision de rappel par l’ANSM. Si vous êtes concerné, cessez immédiatement de prendre ce médicament.  Si vous connaissez quelqu’un traité par Furosémide, alertez-le. Un nonagénaire marseillais qui prenait ce médicament pourrait être décédé de cette erreur.

risque d’endormissement

Les lots rappelés sont les lots Y175 (date d’expiration : 08/2015) et Y176 (date d’expiration : 08/2015), 95.000 boites par lots. Leur vente a été bloquée le 7 juin 2013  en collaboration avec le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP).

Que faire si vous prenez ce médicament ?

Les patients traités par du Furosémide TEVA 40 mg (l'une des spécialités génériques du Lasilix) doivent cesser de prendre ce médicament et rapporter leurs boites à leur pharmacien qui leur remettra une nouvelle boite de traitement.

Ils peuvent contacter le Numéro vert : 0800.51.34.11.

Si vous connaissez quelqu’un qui prend ce médicament

Si vous avez un membre de votre famille, un voisin, ou un ami traité par Furosémide (ou par Lasilix et auquel la pharmacie aurait pu donner ce générique), vous devez le contacter le plus rapidement possible afin de s’assurer de son état de santé et lui transmettre l’information.

Quels sont les riques de cette inversion de médicament ?

La zopiclone (Imovane) est un somnifère qui induit en quelques minutes une somnolence puis le sommeil. Son effet dure quelques heures, parfois un ou deux jours chez les personnes âgées ou sensibles. Il ne présente pas d’autres risques immédiats que ceux directement liés à son action somnifère.

Ces risques sont notamment :

  • chutes et leurs conséquences : fractures et traumatismes ;
  • pour les conducteurs de véhicules : somnolence pouvant entrainer des accidents de la circulation.
  • Pour les patients déjà traités par des somnifères ou tranquillisants, la somnolence induite sera majorée, et il existe un risque de coma.

Pourquoi faut-il se rendre rapidement dans sa pharmacie ?

L’arrêt du traitement par Furosémide (du fait de cette inversion de médicament) peut entrainer une augmentation des œdèmes ou leur récidive ou favoriser une poussée d’insuffisance cardiaque. Il est donc nécessaire que les patients concernés se rendent aussitôt chez leur pharmacien s’ils sont concernés.

Plus d'informations sur le site de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ICI

Voir la vidéo de France TV info ci-dessous 


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.32
nuageux
le 24/02 à 18h00
Vent
2.06 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
72 %