Besançon : le Gilet Jaune frappé par un policier a porté plainte

Publié le 03/04/2019 - 08:41
Mis à jour le 03/04/2019 - 08:41

Le manifestant blessé par un policier lors d'une manifestation des Gilets Jaunes samedi à Besançon a déposé plainte à la gendarmerie ce mardi 2 avril 2019, a indiqué le procureur de la République de Besançon, Étienne Manteaux.

09Gendarmeriegendarmesuisse008.JPG
09Gendarmeriegendarmesuisse008.JPG
PUBLICITÉ

L’homme qui avait été frappé d’un coup de « bâton souple de défense » donné par un membre des forces de l’ordre s’est présenté à la communauté de brigade de la gendarmerie de Roulans (Doubs) mardi, a précisé le procureur, ajoutant qu’il doit désormais être examiné par la médecine légale pour chiffrer son incapacité totale de travail (ITT).

« J’attends le retour de l’institut de médecine légale et procéderai à la clôture de la procédure engagée en gendarmerie, pour saisir le service qui sera chargé de traiter la suite de cette enquête judiciaire », a précisé Etienne Manteaux.

Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, a annoncé lundi que l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait été saisie pour éclaircir les circonstances dans lesquelles le policier a fait usage de sa matraque contre le manifestant.

Une vidéo, réalisée par une journaliste des médias bisontins Média 25 et Radio Bip, montre l’homme marcher à reculons face à un policier qui a laissé tomber au sol ce qui semble être une grenade lacrymogène. Un autre policier arrive par le côté et lui assène un coup de matraque sur le côté de la tête. L’homme est ensuite montré, se tenant la tête et saignant fortement au niveau de l’arcade sourcilière.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

Entre 600 et 1.000 manifestants marchent pour le climat à Besançon. Des Gilets Jaunes aux Livres dans la Boucle

"appel à la mobilisation générale" • Entre 600 manifestants et 1.000 manifestants selon la CFDT étaient au rendre-vous de la marche d'Alternatiba ANV (action non violente) Cop 21 au départ du parc Micaud à Besançon. Direction la place Flore pour rejoindre les Gilets Jaunes avec un Die In (mourir sur place). La marche devrait rejoindre les Vaîtes vers 17h avec un village des alternatives en parallèle de la Guinguette des Vaîtes mais le rassemblement s'est scindé. Une centaine de gilets jaunes a décidé de se rendre au centre-ville pour rejoindre les "Livres dans le Boucle". La majorité des marcheurs climatique se sont dirigés en direction des Vaites.

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Départ de la présidente de l’UCB : « Un centre-ville ne fonctionne que s’il a des clients. C’est à nous de le faire vivre… »

Après un peu plus de deux ans passés à la tête de l’Union des Commerçants de Besançon (UCB), nous sommes revenus sur les temps forts de la présidence de Cécile Girardet ce mois de septembre 2019. Plus qu'un bilan, c'est aussi un «coup de gueule» que la présidente a souhaité pousser suite aux mobilisations des Gilets Jaunes…

Acte 30 des « Gilets jaunes »: 13 personnes interpellées à Dijon, un CRS blessé. Une centaine de manifestants à Besançon

Acte 30 des « Gilets jaunes »: 13 personnes interpellées à Dijon, un CRS blessé. Une centaine de manifestants à Besançon

10.300 manifestants en France • Treize personnes ont été interpellées à Dijon samedi 8 juin 2019 dans l'après-midi, notamment pour des violences et des dégradations. Un CRS a été blessé lors d'une manifestation tendue pour l'acte 30 du mouvement des "gilets jaunes", a indiqué la préfecture de Côte-d'Or. A Besançon, ils étaient une centaine au départ du cortège place de la révolution avant de déambuler dans le calme pour rejoindre le commissariat.

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.51
ciel dégagé
le 16/10 à 12h00
Vent
3.616 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
52 %

Sondage