Bocuse de bronze pour Romuald Fassenet et Noriyuki Hamada

Publié le 01/02/2013 - 12:27
Mis à jour le 01/02/2013 - 18:56

Si l’équipe de France peut se targuer d’avoir remporté le Bocuse d’or, sorte de championnat du monde de la gastronomie, la Franche-Comté peut-être fière de son chef étoilé jurassien Romuald Fassenet. Ce dernier avait en effet délaissé quelque temps ses fourneaux du Château du Mont Joly à Sampans pour coacher l’équipe du Japon. Laquelle a remporté le Bocuse de bronze.

2013-02-01-montage_bocuse_dor_fassenet.jpg

haute gastronomie

Pour décrocher le prestigieux Bocuse d’or 2013, 24 équipes venues du monde entier étaient en compétition. Elles disposaient de très précisément 5h35 pour magnifier à leur façon boeuf irlandais, turbo et homard. Coachée depuis trois ans par le chef jurassien Romuald Fassenet, l’équipe japonaise menée par le chef Noriyuki Hamada n’a pas démérité puisqu’elle est montée sur la 3e marche du podium. La petite touche jurasso-nippone - le mariage du yuzu, un agrume japonais, à du vin jaune dans la sauce du poisson – y a sans doute contribué.

Plats d'exception

Sur www.lhotellerie-restauration.fr, site internet dédié aux professionnels des restaurants, hôtels et cafés, les deux plats présentés à ce concours par l'équipe japonaise sont ainsi décrits (photos à l’appui) : 

Plat viande

"filet de boeuf en croûte de sésame cuit au gros sel avec un tapis de gelée au daichi, un millefeuille de légumes et de joue de boeuf à la crème de petit pois, cromeski de queue de boeuf et un bouillon parfumé au thé japonais."

Assiette poisson

"turbot en écailles de shitaké avec une sauce yuzu, une pomme de terre fondante aux champignons, une sphère de crème de cèpe, tartare de barbe de turbot au sésame et garniture typique du pays : un maki de crevette.

Une vidéo avait été tournée lors de l’un des "entraînements" de l’équipe japonaise sous la conduite de Romuald Fassenet, regardez !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Reprise des cultes : « Nous jugeons la jauge à 30 personnes irréaliste et inapplicable en l’état » selon l’Archevêque de Besançon

Dans son discours du 26 novembre 2020, le premier ministre a précisé que la jauge de participation des fidèles aux messes dominicales reste fixée à 30 personnes pour la reprise des célébrations ce 28 novembre, et ce quelle que soit la taille de l’église. Dans une lettre adressée aux curés, prêtres, diacres, délégués pastoraux, équipes de coordination pastorale et aux fidèles du diocèse, l'archevêque de Besançon, Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, manifeste son incompréhension concernant "cette mesure arbitraire qui ne prend pas en compte la juste proportion du nombre de personnes en fonction de la taille de l'église".

Violences conjugales : le dépôt de plainte bientôt possible à l’hôpital de Besançon…

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ce 25 novembre 2020, plusieurs acteurs du département ont signé une convention relative à l’accueil, la prise en charge et la prise des plaintes des femmes victimes de violences, dans les locaux du Centre Hospitalier Universitaire de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.57
partiellement nuageux
le 29/11 à 18h00
Vent
3.19 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
53 %

Sondage