Bocuse de bronze pour Romuald Fassenet et Noriyuki Hamada

Publié le 01/02/2013 - 12:27
Mis à jour le 01/02/2013 - 18:56

Si l’équipe de France peut se targuer d’avoir remporté le Bocuse d’or, sorte de championnat du monde de la gastronomie, la Franche-Comté peut-être fière de son chef étoilé jurassien Romuald Fassenet. Ce dernier avait en effet délaissé quelque temps ses fourneaux du Château du Mont Joly à Sampans pour coacher l’équipe du Japon. Laquelle a remporté le Bocuse de bronze.

haute gastronomie

Pour décrocher le prestigieux Bocuse d’or 2013, 24 équipes venues du monde entier étaient en compétition. Elles disposaient de très précisément 5h35 pour magnifier à leur façon boeuf irlandais, turbo et homard. Coachée depuis trois ans par le chef jurassien Romuald Fassenet, l’équipe japonaise menée par le chef Noriyuki Hamada n’a pas démérité puisqu’elle est montée sur la 3e marche du podium. La petite touche jurasso-nippone - le mariage du yuzu, un agrume japonais, à du vin jaune dans la sauce du poisson – y a sans doute contribué.

Plats d'exception

Sur www.lhotellerie-restauration.fr, site internet dédié aux professionnels des restaurants, hôtels et cafés, les deux plats présentés à ce concours par l'équipe japonaise sont ainsi décrits (photos à l’appui) : 

Plat viande

"filet de boeuf en croûte de sésame cuit au gros sel avec un tapis de gelée au daichi, un millefeuille de légumes et de joue de boeuf à la crème de petit pois, cromeski de queue de boeuf et un bouillon parfumé au thé japonais."

Assiette poisson

"turbot en écailles de shitaké avec une sauce yuzu, une pomme de terre fondante aux champignons, une sphère de crème de cèpe, tartare de barbe de turbot au sésame et garniture typique du pays : un maki de crevette.

Une vidéo avait été tournée lors de l’un des "entraînements" de l’équipe japonaise sous la conduite de Romuald Fassenet, regardez !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

Eric Monnin publie un nouveau livre sur l’histoire des Jeux olympiques d’hiver

Après Un siècle d'olympisme en hiver : De Chamonix à Salt Lake City en 2001, De Chamonix à Vancouver : un siècle d'olympisme en hiver en 2010, De Chamonix à Sotchi : Un siècle d’olympisme en hiver en 2013 ou encore De Chamonix à PyeongChang : Un siècle d’olympisme en hiver en 2017, Eric Monnin, universitaire spécialiste de l'olympisme, a sorti De Chamonix à Beijing – Un siècle d'olympisme en hiver (éd. Désiris) ce mois de novembre 2021.

Violences faites aux femmes : « Des photos à l’envers pour remettre les idées à l’endroit » à Besançon et Dijon

Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté notamment en charge de l’égalité réelle, a inauguré, ce lundi 22 novembre à Dijon, l’exposition Des photos à l'envers pour remettre les idées à l'endroit, aux côtés des représentantes et représentants du Collectif Droits des femmes 21.

Mineurs isolés étrangers en formation : « Quand on fait les choses dans le bon ordre, ça se passe bien quand les jeunes ont 18 ans » (E. Borne)

La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne était en visite ce mardi matin à l'Ecole de production de Besançon, qui forme des jeunes à partir de 15 ans, rencontrant des difficultés scolaires et personnelles, dont des mineurs étrangers isolés.

Violences conjugales en 2020 : le Doubs est le département le plus concerné en Bourgogne Franche-Comté

Les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 10% des violences conjugales qui ont concerné 159.400 personnes tous sexes confondus en 2020, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l'Intérieur. En Bourgogne Franche-Comté, près de 4,5 femmes âgées de plus de 20 ans  sur 1.000 ont été victimes de violences conjugales en 2020. Le Doubs (6) est le département le plus touché
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.39
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage