Bourgogne Franche-Comté : la reprise épidémique de Covid-19 accélère...

Publié le 23/09/2022 - 17:44
Mis à jour le 23/09/2022 - 17:18

L’épidémie de COVID-19 enregistre une forte hausse ces sept derniers jours en Bourgogne- Franche-Comté, "où l’arrivée de l’automne doit inciter chacun à s’engager activement dans la lutte contre le virus", souligne l'ARS.

Avec près de 370 cas pour 100.000 habitants, l’incidence de l’épidémie en population générale augmente de plus de 50% par rapport à la période précédente en Bourgogne-Franche-Comté. Le Territoire de Belfort, la Haute-Saône et le Doubs affichent même des taux supérieurs à 400 cas pour 100.000 habitants, au-dessus de la moyenne nationale (environ 300 cas pour 100 000 habitants). 

Le taux de positivité des tests, proche de 25%, témoigne également de l’accélération de la circulation virale dans la région. 

© ARS BFC

"L’arrivée de l’automne, les températures plus froides, la reprise des activités en intérieur doivent nous inciter à recourir à tous les réflexes de prévention acquis depuis le début de l’épidémie : se laver les mains le plus souvent possible, porter le masque lorsqu’il y a du monde et en présence de personnes fragiles, aérer régulièrement les espaces clos, s’isoler au moindre signe évocateur, faire un test, et rester isolé en attendant les résultats...", rappelle l'ARS. 

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle également qu’il n’est pas trop tard pour se faire vacciner auprès de son professionnel de santé de proximité (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme...)
Les plus de 60 ans, les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées ou à risque de forme grave de Covid-19, ou vivant dans l’entourage d’une personne fragile, les professionnels de santé ou salariés du secteur de la santé et du médico-social, sont invités à faire leur rappel vaccinal.

Depuis le début de l’épidémie en Bourgogne-Franche-Comté, 6.756 personnes sont décédées en établissements de santé des suites d’une forme sévère de la maladie; 2.513 en établissements médico-sociaux. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.24
légère pluie
le 18/05 à 15h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
74 %