Bronchiolite : la Bourgogne-Franche-Comté touchée par l'épidémie

Publié le 01/12/2017 - 16:25
Mis à jour le 01/12/2017 - 16:25

L'agence nationale de la santé publique en France indique "une forte hausse de tous les indicateurs épidémiologiques au niveau national" pour la bronchiolite dans une note du 29 novembre 2017. La Bourgogne-Franche-Comté est classée en "épidémie". Cette maladie touche principalement les nourrissons et enfant de moins de deux ans.

bronchiolite.png
© Santé publique France
PUBLICITÉ

Pour la semaine du 20 au 26 novembre 2017, 3 824 enfants âgés de moins de deux ans se sont rendus aux urgences pour cette maladie virale en France. 1.377 ont été hospitalisés après leurs passages et SOS Médecins a effectué 735 visites.

Comment diminuer le risque de bronchiolite ?

L’INSEP (L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé) donne ses conseils afin de limiter le risque de la propagation de la maladie aux nourrissons :

  • En se lavant les mains pendant 30 secondes, avec de l’eau et du savon avant et après un change et avant tétée, câlins, biberon, repas, etc. ou en utilisant une solution hydroalcoolique s’il n’est pas possible de se laver les mains.
  • En évitant, quand cela est possible, d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux, etc.) où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées.
  • En ne partageant pas les biberons, sucettes ou couverts non lavés.
  • En lavant régulièrement jouets et “doudous”
  • En ouvrant les fenêtres de la pièce où il dort au moins 10 minutes par jour pour aérer
  • En ne fumant pas à côté des bébés et des enfants.

Si vous êtes enrhumé :

  • Se couvrir la bouche, quand on tousse ou éternue, avec le coude ou la manche
  • Porter un masque (en vente en pharmacie) quand on s’occupe de son bébé
  • Eviter d’embrasser le bébé sur le visage et sur les mains

Info +

Santé publique France a pour mission de « protéger efficacement la santé des populations », est-il indiqué.

Elle s’occupe de :

  • l’observation épidémiologique et la surveillance de l’état de santé des populations ;
  • la veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;
  • la promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;
  • le développement de la prévention et de l’éducation pour la santé ;
  • la préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;
  • le lancement de l’alerte sanitaire.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

Canicule : les températures continuent de grimper, ce week-end devrait être tout aussi chaud

La Franche-Comté est toujours en alerte orange canicule ce mercredi 26 juin 2019. Les prévisions se confirment : il fait déjà 37°C à l'ombre (et plus chaud encore dans les grandes villes, jusqu'à 40°C) et la température n'est toujours pas à son maximal, atteint vers 17h cet après-midi. La chaleur devrait continuer au moins jusqu'à dimanche.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.14
couvert
le 22/07 à 6h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1024.34 hPa
Humidité
81 %

Sondage