Cancers colorectaux : n'oubliez pas de vous faire dépister !

Publié le 16/03/2021 - 17:00
Mis à jour le 24/03/2021 - 17:38

Mars bleu •

La Ligue contre le cancer alerte sur les retards de diagnostics et les complexifications préoccupantes de parcours de soins. En Bourgogne-Franche-Comté, le taux de participation à ce dépistage reste faible : il est de 30,04 % (campagne 2018-2019), selon le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de Bourgogne-Franche-Comté.

L’association insiste sur l’importance du dépistage, notamment pour le cancer du côlon : simple et indolore, le test peut sauver des vies !

Détecté à un stade précoce, les cancers colorectaux peuvent être guéris dans 9 cas sur 10...

Près de 93.000 diagnostics de cancers n’ont pu être établis en 2020. "Ce constat alarmant est la conséquence directe de la Covid", explique la ligue cotre le cancer. Pour que le bilan des décès liés aux cancers ne s’alourdisse pas, la Ligue relance la mobilisation et incite les personnes concernées à se faire dépister. Le cancer colorectal est le 2ème plus meurtrier en France. Pourtant, détecté tôt, il est guérissable dans 90% des cas !

Qui doit se faire tester ?

Tous les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans sont invités, tous les 2 ans, à réaliser un test immunologique, à domicile, par une lettre de l’Assurance maladie. Ce test, simple et indolore, est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Avant 50 ans : la prévention

Le mode de vie influe également sur le risque de cancer colorectal. Le surpoids, une alimentation riche en graisses animales, la consommation d'alcool et de tabac, le manque d’activité physique et la consommation importante de viande rouge sont des facteurs de risque importants. Le diabète de type 2 et le manque d'exposition au soleil pourraient également avoir un impact.

La Ligue contre le cancer recommande donc, à tout âge, d’adopter de bonnes habitudes de vie :

  • Eviter le tabagisme et la consommation d’alcool ;
  • Avoir une alimentation équilibrée et pratiquer une activité physique régulière ;
  • Limiter la consommation de viande rouge et les aliments riches en graisses, comme la charcuterie.

En mars, l’Institut national du cancer se mobilise contre le cancer colorectal : 

N°1 - « Cancer colorectal : pourquoi se faire dépister ? » (1’23’’) 

N°2 - « Dépistage du cancer colorectal : qui est concerné ? » (1’02)

N°3 – « Mode d’emploi du test de dépistage du cancer colorectal » (3’35)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.68
nuageux
le 24/04 à 6h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %