Alerte Témoin

Canicule en Franche-Comté : les conseils de l'ARS

Publié le 30/06/2015 - 10:47
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:42

Me?te?o France pre?voit pour l’ensemble de la Franche-Comte? plusieurs jours conse?cutifs de chaleurs. L’Agende régionale de santé (ARS) de Franche-Comte?, a donc de?cide? du passage en niveau 2 du plan national canicule et donne quelques conseils de prévention...

photo.jpg
©Alexane Alfaro

Le niveau 2 "avertissement chaleur" re?pond au passage en jaune de la carte de vigilance me?te?orologique. Il correspond a? une phase de veille renforce?e. Il permet aux diffe?rents services de se pre?parer a? une monte?e en charge, en vue d’un e?ventuel passage au niveau 3 "alerte canicule".

Les conseils de pre?vention

L’Agence Re?gionale de Sante? (ARS) de Franche-Comte? souhaite rappeler, notamment aux personnes fragiles (personnes a?ge?es de plus de 65 ans, personnes handicape?es, ou malades a? domicile, personnes de?pendantes), les quelques conseils cle?s utiles en cas de fortes chaleurs :

  • maintenez votre logement frais (fermez fene?tres et volets la journe?e, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
  • buvez re?gulie?rement et fre?quemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
  • rafrai?chissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
  • passez si possible 2 a? 3 heures par jour dans un lieu frais (cine?ma, bibliothe?que municipale, supermarche?...) ;
  • e?vitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activite? physique ;
  • pensez a? donner re?gulie?rement de vos nouvelles a? vos proches et de?s que ne?cessaire, osez demander de l’aide.

Petit me?mo des signes d’alerte de de?shydratation chez la personne a?ge?e :

• Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulte? inhabituelle a? se de?placer.
• Maux de te?te, e?tourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
• Nause?es, vomissements, diarrhe?e, soif.

• Crampes musculaires.
• Tempe?rature corporelle e?leve?e (supe?rieure a? 38,5°C). • Agitation nocturne inhabituelle.

Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs expose?s a? la chaleur) s’exposent aussi au risque de la de?shydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps a? la bonne tempe?rature. Pour y reme?dier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolise?es (le surplus d’eau sera e?limine?).

Dans tous les cas, il convient d’e?viter les efforts physiques intenses, de rester le moins possible expose? a? la chaleur, de ne pas rester en plein soleil et de pre?server l’inte?rieur de sa maison de la chaleur.

Pour toute information comple?mentaire :

  • Le site Internet de l’ARS: CLIQUER ICI

  • Site du ministe?re charge? de la Sante? : CLIQUER ICI , dossier "canicule et fortes chaleurs"

  • Site de Me?te?o France : CLIQUER ICI

  • Site de l’Institut national de pre?vention et de d’e?ducation pour la sante? : CLIQUER ICI

  • Plate-forme te?le?phonique nationale a? partir du 21 juin au plus tard : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Canicule : il est interdit de se baigner dans les lacs et les rivières

Conseils • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Médecin urgentiste du Jura mort du Covid-19 : son épouse a porté plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France. Son épouse, Claire Loupiac avait annoncé début mai vouloir porter l'affaire devant la justice. Une plainte a été déposée ce mardi 4 août 2020. 

Covid-19 : les patients en réanimation repartent à la hausse en France. Situation stable en Bourgogne-Franche-Comté

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés en réanimation a augmenté de 13 cas depuis vendredi, rompant avec la tendance à la baisse observée depuis avril, et 29 nouveaux décès ont été enregistrés, selon la Direction générale de la Santé (DGS). En Bourgogne-Franche-Comté la situation est stable avec 21 hospitalisations (dont 12 dans l'Yonne) et quatre patients en réanimation. Dans la région, on dénombre une douzaine de clusters.

Entre canicule et covid-19 en Bourgogne Franche-Comté : les conseils de l’ARS

Quatre départements de la région, la Côte-d’Or, le Doubs, le Jura et la Saône-et-Loire sont placés en vigilance orange canicule depuis jeudi 30 juillet et au moins jusqu'à ce soir. L’Agence Régionale de Santé rappelle les conseils de prévention essentiels tandis que cette canicule survient en pleine remontée de covid-19...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     25.1
    peu nuageux
    le 06/08 à 18h00
    Vent
    2.46 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    49 %

    Sondage