Centre hospitalier de Novillars : "Une situation intenable pour les agents"

Publié le 18/06/2017 - 09:46
Mis à jour le 18/06/2017 - 18:41

Les représentants des personnels du Centre hospitalier de Novillars appellent à la grève vendredi 23 juin 2017, date à laquelle se tiendra le conseil de surveillance, afin d’interpeller élus, représentants des familles et représentants de l’Agence régionale de santé sur « la mise en marche de la destruction organisée de la Psychiatrie »

 ©
©

L'intersyndicale (CGT, FO, SUD) explique que le Centre hospitalier de Novillars, reconnu sous doté depuis plusieurs années par l'Agence régionale de Santé, doit faire face à des efforts d'économies "dont les récupérations se font au détriment des prises en charge des patients et des conditions de travail des agents : unités surchargées, quasi-impossibilité d'organiser une hospitalisation, listes d'attente à rallonge, etc." 

Des suppressions de postes imminentes ?

Lors du dernier comité technique d’e?tablissement extraordinaire du 17 mai dernier, demande? par l’intersyndicale CGT, FO et SUD, la direction de l'ho?pital a expliqué que les restrictions budge?taires sont telles qu’elle doit supprimer des postes en intra hospitalier (me?decins, infirmiers, administratifs ...), en de?qualifier d’autres (remplacements d’infirmier par des aides- soignants), et impacter aussi l’ambulatoire avec la suppression de poste infirmier dans l’e?quipe mobile de pre?vention pre?carite?.

"Ces mesures participent a? la de?sorganisation de la filie?re de soin, de sa continuite? et des ruptures the?rapeutiques pour les patients", indique l'intersyndicale. Le Centre Hospitalier de Novillars n’est pas plus en capacite? de re?pondre aux besoins de la population, les files d’attente s’allongent dans les Centres me?dico-psychologiques et dans les centres de guidance de prise en charge des enfants, laissant les familles de?munies. Le discours de l’Agence Re?gionale de Sante? relaye? par la direction du centre hospitalier de Novillars "consiste essentiellement a? re?duire l’offre de soin et supprimer un nombre encore inde?termine? a? ce jour, de lits d’hospitalisations comple?tes".

"Une situation intenable pour les agents"

Selon les syndicats, "la situation est intenable pour les agents du CHN qui en de?pit des efforts qu’ils font pour maintenir une prise en charge de qualite?, s’effondrent, faute de moyens humains et de la perte de sens de leur pratique". Et d'ajouter : "les de?cisions prises pour re?pondre aux injonctions de l’ARS dans un cadre « d’auste?rite? budge?taire » favorisent le de?mante?lement de l’offre de soins psychiatriques dans la re?gion". 

Ce constat serait partage? par 69 des me?decins des quatre e?tablissements de sante? mentale de la re?gion qui ont adresse? a? l’ARS une motion faisant part de la situation des e?tablissements psychiatriques .

Infos +

Les grévistes se posteront devant l'administration puis au conseil de surveillance dès 10 heures vendredi 23 juin 2017.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Journée nationale de réflexion sur le don d’organes : le CHU de Besançon veut libérer la parole…

A l’occasion de la journée nationale de réflexion sur le don d'organes et la greffe et de reconnaissance aux donneurs, qui a lieu chaque année le 22 juin, le CHU de Besançon met en lumière des témoignages vidéos de proches de donneurs et de receveurs, et rappelle ainsi l’importance de parler du don d’organes autour de soi.

Canicule ou intoxication : onze écoliers pris de maux de tête et de vomissements à Pin en Haute-Saône

mise à jour • En pleine vague de chaleur, dix écoliers se sont plaint de maux de tête et de vomissements vendredi après avoir joué dans la cour de leur établissement à Pin, des symptômes qui pourraient être liés à une insolation ou à une intoxication alimentaire, selon le maire et la préfecture.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.66
nuageux
le 25/06 à 15h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
23 %

Sondage