Charnier de renards dans le Jura : l’audience prévue le 23 mai à Besançon

Publié le 21/05/2024 - 09:11
Mis à jour le 21/05/2024 - 09:08

En mars dernier, un charnier de renards avait été découvert par un pêcheur au bord de la Lemme dans le Jura. Une plainte avait alors été déposée par le Centre Athénas et l’association militante One Voice. L’audience aura lieu le 23 mai 2024 au tribunal judiciaire de Besançon. 

 © JBP
© JBP

Un lieutenant de louveterie, missionné par le préfet pour commettre un énième massacre, a purement et simplement abandonné des dizaines de corps de renards sans vie dans une rivière.

"Un louvetier, non content d’avoir tué des renards, a entassé leurs corps inanimés au bord d’une rivière et les a laissés se décomposer sur place" rappelle One Voice dans son communiqué qui précise que le mis en cause a reconnu les faits et sera jugé ce 23 mai à 9h au tribunal judiciaire de Besançon.

"De tels agissements sont révélateurs d’un manque criant de respect pour les animaux" poursuit One Voice qui pointe également du doigt que la décomposition des cadavres dans un cours d’eau "entraîne un risque grave de pollution pour tous les êtres qui y vivent et un risque sanitaire majeur". 

L'association espère "un signal fort"

L’association a précisé qu’elle attendait ainsi "une peine exemplaire" à l’encontre de ce "lieutenant de louveterie, missionné par le préfet pour commettre un énième massacre" afin d’envoyer "un signal fort à tous ceux qui prennent la nature pour leur poubelle et le terrain de leurs jeux morbides".

En attendant la décision du tribunal de Besançon, l’association invite chacun à signer la pétition en ligne visant à faire retirer les renards de la liste des "ESOD"  et exiger une réforme radicale de la chasse.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.3
légère pluie
le 20/06 à 0h00
Vent
2.36 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
90 %