Chocolaterie de Bourgogne en redressement judiciaire : 310 emplois menacés

Publié le 29/10/2014 - 14:05
Mis à jour le 29/10/2014 - 14:09

Chocolaterie de Bourgogne, qui emploie 310 personnes à Dijon, a été placée en redressement judiciaire, a-t-on appris mercredi 29 octobre 2014 auprès du tribunal de commerce et du président de l'entreprise, confirmant une information du Bien Public.

 ©
©

"Nous espérons quitter le purgatoire relativement vite", a déclaré à l'AFP Philippe de Jarcy qui n'envisage pas de suppressions de postes "en l'état actuel": "les solutions traditionnelles qui consistent à licencier 100 personnes ne marchent pas dans le cas présent. Nous avons plus de travail chaque jour". Actuellement, 310 personnes travaillent en CDI et CDD sur le site dijonnais de l'entreprise.

Placée en redressement judiciaire mardi par le tribunal de commerce de Dijon pour une durée de six mois, Chocolaterie de Bourgogne doit combler un trou d'entre "cinq et six millions (d'euros) de besoin de fonds de roulement (BFR)" entre fin octobre et la fin du premier trimestre 2015, a précisé le dirigeant. "Nous avons généré 86 millions d'euros de contrats supplémentaires dont 56 sont documentés (...) ces contrats nous amènent à un équilibre financier à partir de la fin du premier trimestre 2015", a-t-il assuré. Avec deux investisseurs étrangers, il avait repris et transformé en 2012 l'usine dijonnaise du groupe suisse Barry Callebaut, numéro un mondial du chocolat industriel, en une nouvelle entité, Chocolaterie de Bourgogne.

M. De Jarcy a mis en avant "le retard dans la mise en place d'une directive européenne qui prévoit un nouvel étiquetage (dans l'agroalimentaire) à partir du 1er janvier 2015" pour expliquer les difficultés de son entreprise. Ce "retard" a généré des délais plus longs dans l'approvisionnement des emballages, perturbant la bonne exploitation du site et plongeant l'entreprise dans le rouge, selon lui. Pour en sortir avant même la fin de la période d'observation du plan de redressement judiciaire, Chocolaterie de Bourgogne mise également sur un "apport financier" de la part des pouvoirs publics et d'investisseurs privés français et européens.

Contactés, deux syndicats de l'entreprise n'ont pas souhaité réagir à la décision du tribunal de commerce. L'entreprise, dont le premier client reste Barry Callebaut, produit également pour de grandes marques et des enseignes de la grande distribution, et commercialise son propre chocolat "Prestige de Bourgogne". Chocolaterie de Bourgogne table sur un budget prévisionnel compris entre "100 et 110 millions" pour l'exercice 2014-2015.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.04
couvert
le 24/01 à 6h00
Vent
1.81 m/s
Pression
1003 hPa
Humidité
99 %

Sondage