Confinement : pas de pénurie dans les supermarchés "si tout le monde reste raisonnable"

Publié le 29/10/2020 - 14:47
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:40

Pas de panique ! Il y aura toujours du papier toilette. Alors que de nouvelles mesures sanitaires drastiques planent sur la France pour endiguer l’épidémie de Covid-19, les supermarchés assurent qu’on trouvera tous les produits “sans difficulté” dans les semaines qui viennent, si “tout le monde reste raisonnable” dans ses achats.

“Il y a quelques produits pour lesquels il y a eu une forte demande”, a expliqué mardi 27 octobre le patron de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) Jacques Creyssel, mais “les distributeurs se sont préparés à toutes les éventualités puisque différents scénarios sont sur la table”, de l’extension du couvre-feu nocturne à l’hypothèse d’un reconfinement partiel ou total.

“On a malheureusement l’expérience du confinement de mars, on voit bien les produits qui font l’objet d’une forte demande. Mais les magasins resteront ouverts, il y aura suffisamment de produits et donc pas d’inquiétudes à avoir pour les clients et les consommateurs”, affirme-t-il.

“On a un tout petit peu d’expérience, on a vu ce qui a précédé le confinement de mars, cela nous a appris un certain nombre de choses ainsi qu’à l’amont, aux industriels”, abonde Thierry Desouches, porte-parole de Système U. “Depuis la sortie du confinement, on a des stocks légèrement supérieurs à ce qu’ils sont normalement de produits qu’on dit psychologiques, comme les pâtes ou les conserves de légumes”.

Les consommateurs ont “compris”

Thierry Desouches espère surtout que les consommateurs “auront appris” de l’expérience du premier confinement, “compris que la chaîne d’approvisionnement avait tenu et que ce qui avait provoqué les ruptures était les attitudes un peu hors normes”.

Un autre distributeur annonce que  “des plans d’organisations pour anticiper les différents scénarios”. En mars, des scènes de cohues avaient été observées dans plusieurs supermarchés.

Intermarché de son côté promet que, “de même que nous avons entre le 17 mars et le 11 mai fait le maximum pour assurer l’approvisionnement des Français, nous continuerons à faire le maximum sur les périodes difficiles qui s’annoncent”.

Lidl assure avoir “toujours fait le nécessaire pour assurer des stocks conséquents, pendant et hors confinement”, et la porte-parole d’un autre distributeur explique que ce dernier aura pour volonté première de “permettre aux clients de faire leurs courses avec le moins de contraintes possibles”.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Société

Pain d’épices : Mulot & Petitjean à Dijon fête ses 225 ans !

Vendredi 24 septembre 2021, la Maison de Pain d’épices Mulot & Petitjean à Dijon fêtait ses 225 ans d’existence ! L’occasion de revenir sur sa longue et belle histoire familiale en compagnie de François Rebsamen, maire de la capitale bourguignonne et de Marie-Guite Dufay, présidente de Région... Mais aussi d'évoquer le futur !

Besançon rend hommage aux harkis

L’hommage a été rendu samedi 25 septembre 2021 au parc des Glacis à Besançon dans le cadre de la journée nationale d’hommage aux harkis et autres membre des formations supplétives. 

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.54
couvert
le 29/09 à 0h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage