Covid-19 : pour que Besançon devienne la première ville française à adopter l' "urbanisme tactique"

Publié le 15/04/2020 - 11:48
Mis à jour le 15/04/2020 - 11:53

L’Association Vélo Besançon et Trottoirs Libres appellent le maire à faire de Besançon « la première ville française à adopter l’urbanisme tactique » en cette période de covid-19. Mais qu’est-ce que c’est ?

L'AVB et Trottoirs Libres expliquent que face à la nécessité de la distanciation sociale imposée par le Covid-19, plusieurs grandes villes du monde, comme Toronto, Bogota, Mexico, Berlin, Vienne, Calagary, ont bousculé leurs usages de la voirie et plus généralement de la rue. Ces villes utilisent "un urbanisme tactique". Cela se traduit par la réduction de la taille de la voirie dédiée à l'usage automobile et augmenter la surface consacrée aux déplacements piétons ou cyclistes. "La ville de Berlin vient de mettre en ligne, en un temps record, un guide de bonnes pratiques pour adapter la ville à cette mobilité de crise", soulignent les associations qui ont envoyé un plaidoyer au maire de Besançon le 10 avril dernier (à lire en bas de l'article).

D'"aménagements tactiques" aux "aménagements prévoyants"

Les associations ajoutent que ces "aménagements tactiques" en temps de crise sont également des "aménagements prévoyants" pour anticiper la fin du confinement. "Il se pourrait que les transports en commun connaissent une certaine désaffection du fait de la proximité induite, pour éviter un recours massif à la voiture individuelle et pour offrir une alternative aux personnes sans voitures, les aménagements cyclistes doivent être conséquents."

Enfin, l'AVB et Trottoirs Libres déclarent : "la crise sanitaire que nous traversons doit renforcer le constat que nous devons radicalement transformer notre système actuel pour affronter d’autres menaces, comme celle du changement climatique, ces deux périls étant d’ailleurs étroitement liés. Des études récentes révèlent que la pollution nous rend plus vulnérables au coronavirus et facilite sa propagation".

Les associations demandent aux responsables politiques "de l'audace et du pragmatisme de bon sens qui ouvriront la voie à une nouvelle mobilité pour le monde d'après."

Soyez le premier à commenter...

2 commentaires

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Bouge ton coQ recherche de nouvelles épiceries participatives en Bourgogne-Franche-Comté

Après l'ouverture de six premières épiceries participatives en région Bourgogne-Franche-Comté, le mouvement citoyen Bouge ton coQ lance du 1er au 28 février un troisième appel à candidatures. Une phase de réunions publiques sera organisée dans chaque commune du 15 mars au 15 mai 2023.

La préfecture du Doubs signe un pacte pour aider les jeunes de Planoise

mobilisation planoise • Ce mardi 31 janvier, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet s'est réuni aux côtés d'élus pour signer un pacte d'émancipation destiné aux jeunes du quartier de Planoise à Besançon. L'objectif : les aider à construire un avenir plus stable à l'aide d'une trentaine d'actions concrètes.    

Solidarité et éducation à la citoyenneté : 15.000€ pour des projets associatifs à Besançon

APPEL À PROJETS • La Ville de Besançon soutient les associations bisontines engagées dans un projet de solidarité internationale ou d'éducation à la citoyenneté mondiale, en leur apportant une aide financière d’un montant total de 15.000 euros répartis entre les différents projets retenus, par le biais d'un appel à projets. 

Vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté : 87.000 étudiants interrogés pour créer " une véritable boussole "

Dans le cadre de la première conférence territoriale de la vie étudiante en Bourgogne Franche-Comté qui s’est déroulée lundi 30 janvier à Dijon, les résultats d’une vaste concertation inédite en France réalisée auprès de 11.500 étudiants dans un premier temps (sur les 87.000 étudiants) ont été dévoilés par Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique de Bourgogne Franche-Comté.

Morts solitaires : le bilan glaçant des Petits Frères des Pauvres

Dans un communiqué du 30 janvier 2023, les Petits Frères des Pauvres alertent sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques. C’est la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de "mort sociale", sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif.

72,12 millions d’euros pour accélérer la transition écologique dans les territoires de Bourgogne-Franche-Comté

Annoncé le 27 août 2022 par la Première ministre Élisabeth Borne et effectif depuis début janvier 2023, le Fonds vert est doté au plan national de 2 milliards d’euros, dont une enveloppe pour la région Bourgogne- Franche-Comté de 72,12 M€.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.25
couvert
le 04/02 à 15h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1036 hPa
Humidité
92 %