Crèches, nounous : pas de port du masque obligatoire sauf pour les parents !

Publié le 31/08/2020 - 14:36
Mis à jour le 31/08/2020 - 14:36

Le port du masque dans les crèches, chez les assistantes maternelles ou pour la garde de petits enfants à domicile ne sera encore "pas obligatoire en présence des enfants" à partir de ce lundi 31 août 2020 selon les dernières directives du ministère de la Santé et du secrétariat d’État chargé de l’Enfance. En revanche, le port du masque sera obligatoire pour les parents à l’intérieur des crèches et au domicile de l’assistant maternel.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Le port du masque sera obligatoire pour les parents à l’intérieur des structures et au domicile de l’assistant maternel, ainsi que lors de "toute interaction" entre adultes, indiquent les services d'Olivier Véran et d’Adrien Taquet dans un communiqué.

Un nouvel avis scientifique a été sollicité pour évaluer l’opportunité de faire évoluer les règles concernant le port du masque dans les prochains jours.

L’accueil des enfants reprend "son organisation habituelle" et "les enfants de différents groupes" pourront "être mélangés", ce qui permettra "notamment de réunir des enfants de différentes sections le matin et le soir" indique le ministère de la Santé.

Autre changement : si l'accueil d'un enfant avait été suspendu "à titre préventif" ou après un test positif, "la présentation d'une attestation médicale n'est plus obligatoire" pour sa réadmission. Celle-ci pourra se faire selon les cas "à l'expiration de la quatorzaine ou après la guérison de l'enfant" et "une attestation sur l'honneur des parents suffit".

Ce qui ne change pas à la rentrée :

  • En matière d’hygiène des locaux et du matériel, l’organisation de routine et les produits habituels sont suffisants cependant l’attention doit rester élevée.
  • Les parents peuvent à accéder au lieu d’accueil de leur enfant, mais toujours en portant un masque.
  • Le recours à des intervenants extérieurs et l’accueil de stagiaires reste possible.
  • L’accueil des enfants en situation de handicap est encouragé afin de répondre aux besoins des enfants et de leurs parents.
  • L’accueil des enfants atteints de certaines pathologies chroniques est possible après avis médical.

"Le rôle des Agences Régionales de Santé dans la coordination des mesures à prendre lorsqu’un cas est confirmé est étendu à toutes les structures d’accueil du jeune enfant."

Jusqu’à présent limité aux cas de clusters dans des crèches, le rôle des ARS est étendu à tous les cas confirmés – dès le premier cas – dans toutes les structures d’accueil du jeune enfant. Cela inclut l’ensemble des établissements d’accueil du jeune enfant (microcrèches, halte-garderies, crèches collectives, crèches familiales, jardins d’enfants), les Maisons d’assistants maternels, les Relais d’assistants maternels (RAM) et les lieux d’accueil enfants parents (LAEP), quelle que soit leur capacité d’accueil.

L’extension exceptionnelle de l’agrément pour chaque assistant maternel prend fin au 30 septembre 2020.

Avec le retour progressif à la pleine capacité d’accueil des établissements, la possibilité offerte aux assistants maternels d’accueillir exceptionnellement plus d’enfants que le nombre fixé par leur agrément sans autorisation du département disparait, mais une extension de l’agrément reste possible après accord du président du conseil départemental.

Info +

Les préfets et les ARS à la manœuvre

Les préfets de chaque département pourront émettre en lien avec l'ARS des recommandations, notamment lorsqu’une fermeture partielle ou totale est nécessaire. Il décidera par ailleurs des mesures à prendre en cas de dégradation de la situation épidémique sur tout ou partie du département.

Une résurgence de l’épidémie, locale ou généralisée, pourra rendre nécessaire l’application de mesures renforcées dans les modes d’accueil pour les enfants de 0 à 3 ans. Ce nouveau protocole pourra donc être ajusté au regard des évolutions de la situation sanitaire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Education

Grève dans l’Education nationale : 6,67% de grévistes en Franche-Comté

Suite à un appel à la grève de l'intersyndicale ce jeudi 23 septembre pour la mise en place d'un plan d'urgence et la revalorisation des compétences et des conditions de travail après un an et demi de crise sanitaire, le taux de participation s'élève à 6,67% en moyenne en Franche-Comté (4,48% au niveau national) selon l'académie de Besançon.

Covid-19 : fin du masque à l’école primaire le 4 octobre dans les départements les moins touchés

L'obligation du port du masque à l'école primaire sera levée à partir du 4 octobre dans les départements les moins touchés par l'épidémie du Covid-19, a annoncé ce mercredi 22 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement, mais le pass sanitaire est pour l'instant maintenu partout en France.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Rentrée 2021 : des animations organisées ce jeudi pour accueillir les étudiants à Besançon

Un parcours culturel proposé à 19h00 à la gare d'eau • 24.000 étudiants vont circuler tout au long de l’année sur le site de l’université de Besançon. C’est pourquoi, une nouvelle édition de "Bienvenue aux étudiants" était organisée ce jeudi 16 septembre sur le campus de la Bouloie. L’occasion pour les étudiants de se retrouver, d’échanger et de faire de bonnes affaires…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.94
couvert
le 28/09 à 12h00
Vent
3.17 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
84 %

Sondage