Alerte Témoin

Crime de Chalezeule : un homme mis en examen et écroué

Publié le 20/02/2014 - 10:49
Mis à jour le 20/02/2014 - 10:49

Selon une source judiciaire, un homme de 27 ans, suspecté d'avoir torturé à mort en octobre dernier le brocanteur de 63 ans Jean-Pierre Merlot à son domicile de Chalezeule, a été mis en examen et placé en détention provisoire mercredi 19 février 2014 à Besançon.

Ce Bisontin déjà connu de la justice pour des faits de violence et d'extorsion, réfute catégoriquement être l'auteur du crime. Il a été mis en examen pour "vol avec violence ayant entraîné la mort" et "acte de torture et de barbarie" sur Jean-Pierre Merlot, découvert sans vie à son domicile à Chalezeule, dans l'agglomération de Besançon, le 21 octobre dernier.
 
Un autre homme de 22 ans a été mis en examen pour "non dénonciation de crime" et laissé en liberté sous contrôle judiciaire.
 
Quatre hommes avaient été interpellés lundi à Besançon dans le cadre de l'enquête, mais deux d'entre eux ont été remis en liberté.
 
L'autopsie du corps de la victime avait révélé de profondes lésions probablement causées par un objet du type tournevis et allant parfois jusqu'à l'os. Le sexagénaire avait aussi eu six côtes cassées, de multiples fractures aux membres et de nombreux hématomes. La victime avait succombé à un arrêt cardiaque entre 5h et 7h du matin, causé par ses multiples traumatismes et un important stress. Le ou les auteurs du meurtre avaient pénétré dans son logement en cassant une fenêtre de la cuisine.
 
La victime rangeait dans son entrepôt des meubles et des ustensiles de cuisine destinés à la restauration, qu'il achetait dans des salles des ventes ou des lieux de liquidation pour les revendre ensuite. C'est au fond de ce local professionnel qu'il avait installé son propre appartement, retrouvé vandalisé.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.83
peu nuageux
le 02/06 à 21h00
Vent
0.75 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
68 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune