Draco, Corona Borealis et Delfinus, les nouvelles constellations de la distillerie franc-comtoise Heima

Publié le 10/12/2020 - 16:42
Mis à jour le 10/12/2020 - 15:00

Depuis le 1er décembre 2020, la Distillerie Heima lance trois nouvelles constellations, une vodka, un gin et un aquavit entièrement conçu en Franche-Comté. Le fondateur de la distillerie nous en parle en détail…

Julien Mariotte ©AmandineMaillarbaux ©
Julien Mariotte ©AmandineMaillarbaux ©

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération .

Après un franc succès de son premier Gin Ursa Minor l'année dernière, Julien Mariotte, fondateur de la Distillerie Heima, s'est développé et propose depuis début décembre trois nouveautés aux saveurs de chez nous et certifié en Agriculture biologique. Il nous les présente…

La vodka "Corona Borealis" 

Il s'agit d'une recette éphémère limitée à 333 bouteilles. Elle est issue d'une macération de plantes, puis elle est distillée. "Une seconde macération de poires sauvages avant la mise en bouteille vient lui apporter une personnalité supplémentaire", nous explique Julien Mariotte.

Au nez, cette vodka est "portée par la poire, les herbes coupées et le pain cuit", nous décrit le fabricant. En bouche, "des notes de torréfaction, d'amande, de végétaux amènent jusqu'à la peau de poire et son côté grumeleux".

Il conseille de déguster son breuvage aussi bien pur qu'en cocktail à l'apéritif ou comme une eau-de-vie de fruit en digestif. "Pour les repas de fête, elle peut revisiter le -Trou normand- avec un sorbet de poire." 

Draco, le gin puissant

La recette de ce nouveau gin est également éphémère, limitée à 279 bouteilles. Contrairement au premier gin de la distillerie "Ursa Minor", ce nouvel alcool est plus aromatique même s'il peut se déguster pur, il a largement les épaules pour être utilisé en cocktail (gin-tonic, negroni…).

Au nez, "Draco" et sa puissance aromatique "évoque les sous-bois humides et les résineux", selon son créateur. En bouche, "une fraîcheur accompagne le genièvre et des notes de poivres."

Belle longueur en bouche en perspective avec des saveurs d'agrumes (qumquat, mandarine).

"Delfinus", pour un aquavit français rare

En France, on dénombre seulement cinq aquavits de production française. "Delfinus", limité à 260 bouteilles, est créé à partir d'une sélection de plantes locales et de carvi (cumin des prés) que l'on rencontre dans les alpages.

Au nez, le carvi et les herbes fraîches sont notables. En bouche, le gin est "ample et frais avec de douces notes anisées, presque mentholées, suivi d'un arôme d'herbe fraîchement coupée qui se prolonge sur le carvi", souligne Julien Mariotte.

"L'aquavit est une eau-de-vie des pays scandinaves qui se consomme au cours du repas pour accompagner différents mets : caviar, truite fumée ou saumon gravlax, mais aussi le fromage (munster, tome…)", conseille le fabricant franc-comtois. "Il séduit pur, à l'apéritif et en digestif et pour les plus inventifs, en cocktail et même en cuisine !" 

Prochaines constellations de la Distillerie Heima ?

Pas de rhum ni de whisky à l'horizon. "Ma démarche étant d'utiliser des ingrédients locaux provenant de mes cueillettes, il m'est impossible de réaliser du rhum qui est issu de la canne à sucre", nous répond Julien Mariotte.

Et de l'absinthe ? "C'est un spiritueux qui m'intéresse beaucoup et qui représente bien notre région", nous dit-il sans nous en dévoiler plus et garde le mystère quant à la prochaine constellation de sa distillerie… A suivre.

Infos +

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon sélectionne des banques « vertes » pour financer ses mesures écologiques

La ville de Besançon va emprunter auprès de banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique, comme la rénovation énergétique des écoles et des gymnases, a annoncé jeudi 20 janvier 2022 la maire EELV Anne Vignot.

NG Productions : "On a besoin que les gens sortent, on a trop souffert comme ça"

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.98
ciel dégagé
le 24/01 à 9h00
Vent
0.14 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
92 %

Sondage