Déconfinement : "chaque habitant devrait avoir dans l'idéal deux masques" (J-L Fousseret)

Publié le 21/04/2020 - 17:38
Mis à jour le 21/04/2020 - 17:39

Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon et président du Grand Besançon a donné une conférence de presse audiovisuelle ce 21 avril 2020 sur l’organisation de la collectivité en vue du déconfinement.

"Le 11 mai et le déconfinement, cela ne signifie pas qu'il n'y a plus de danger, ce n'est pas fini. Il faudra encore faire très attention. Nous devons effectuer un déconfinement progressif", insiste le maire de Besançon ce mardi lors du point sanitaire effectué.

Un million de masques chirurgicaux commandés

D'importantes commandes de masques ont été effectuées par le Ville et le Grand Besançon. À ce jour, un million de masques chirurgicaux ont été commandés (500.000 devraient être réceptionnés dimanche).

À ce chiffre s'ajoute une commande de  :

  • 24.000 masques FFP2 (destinés aux personnels de santé)
  • 400.000 masques en tissu
  • 93.000 masques commandés à des entreprises locales (ex : Jura Textiles)
  • 100.000 kits commandés (pour créer son propre masque)

"On aime mieux commander trop de masques pour qu'il y ait des stocks", ajoute Jean-Louis Fousseret.

Des masques donnés aux personnels et habitants de Besançon et sa périphérie

"Avec Gabriel Baulieu (Vice-Président du Grand Besançon en charge des Finances, des Ressources humaines et de la Communication), nous affirmons que la priorité et de garantir la sécurité de nos concitoyens. Les personnels seront dotés d'un masque : soit chirurgicaux pour ceux qui se déplacent à domicile soit des masques lavables", explique le maire.

Pour Besançon et sa périphérie, "chaque habitant devrait avoir deux masques dans l'idéal" :"Nous nous sommes fixé l'objectif que chaque personne de cette agglomération ait un masque lors de la sortie du confinement", précise le maire.

La distribution de ces masques est encore à l'étude (et sur la base de leur réception). Le maire n'exclut pas un envoi postal ou une remise quartier par quartier ou commune par commune avec justificatif. "Chacun pourrait amener un justificatif comme une facture EDF ainsi que les cartes vitales de sa famille pour qu'on lui remette le nombre de masques correspondant".

Avec cette remise gratuite de masques, le maire appelle les Bisontines et Bisontins "au civisme" et à "jouer le jeu".

Coût de l'opération total des commandes de masques : 1,9 million d'euros.

Un appel lancé pour la création de masques

Jean-Louis Fousseret a également profité de la conférence de presse pour appeler tous celles et ceux qui souhaitent confectionner leurs masques à se faire connaitre . Un mail a été pour créer pour cette occasion :  masques-solidaires@grandbesancon.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Société

Un nouveau magazine sur la Haute-Saône débarque en kiosque

À travers son nouveau magazine "Haute-Saône authentique", Eric Lejeune rend hommage à la Haute-Saône. Disponible depuis vendredi 24 mai 2024 et jusqu’au mois de septembre chez les marchands de journaux du Doubs et de toute la Bourgogne – Franche-Comté, ce magazine de 100 pages décrit les différents aspects de ce département voisin.

“Le Tube à Essais” : qu’y a-t-il derrière ce nouveau projet du Hacking Health Besançon ?

En septembre 2024, Hacking Health Besançon lancera sa société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), baptisée "Le Tube à Essais". C’est dans le bâtiment Bioinnovation de Temis Santé que ce projet prendra vie, déjà soutenu par de nombreux partenaires, du domaine public comme la Région Bourgogne – Franche-Comté ou du privé.

Flamme olympique dans le Doubs : un très lourd dispositif de sécurité prévu le 25 juin

À l’occasion du troisième comité de pilotage relatif à la sécurité du passage de la flamme olympique dans le Doubs le 25 juin 2024, l’équipe préfectorale a tenu une conférence de presse lundi 27 mai, en présence des représentants des forces de l’ordre, afin de présenter les mesures de sécurité mises en place sur les différents sites du parcours.

Une cérémonie pour “donner du sens à l’héritage de la Résistance” à la Citadelle

À l’occasion de la journée nationale de la Résistance, une cérémonie commémorative a eu lieu lundi 27 mai 2024 à la Citadelle de Besançon aux poteaux des fusillés de l’Esplanade Denise Lorach en présence de la sous-préfete, de la maire de Besançon, de la rectrice d’académie et de nombreux élus et membres de l’autorité. 

3e Coupe du monde des jeunes bergers : la Bourgogne – Franche-Comté, hôte de la compétition

Du 25 mai au 1er juin 2024, c’est en France que se dérouleront les épreuves de la troisième Coupe du monde des jeunes bergers. Vingt-neuf candidats issus de 17 pays du monde entier joueront le prix de champion sur plusieurs épreuves. Ces épreuves sont réparties sur des étapes itinérantes, dont une à Charolles, en Bourgogne - Franche-Comté.

Sondage – Pensez-vous que les Jeux olympiques et paralympiques de Paris sont une bonne chose pour la capitale et la France ?

Cet évènement international qui se tiendra pendant du 26 juillet au 11 août et du 28 août au 8 septembre 2024 à Paris est le sujet de nombreuses critiques et inquiétudes, comme c’était le cas avant les JOP de Londres, de Rio ou de Tokyo : transports en commun, eau potable, sécurité, prix des billets et des logements, pollution, impact sur la population parisienne, budget, gentrification, conditions des bénévoles, etc. Et vous, pensez-vous que les JOP à Paris sont une bonne chose pour la France ? C’est notre sondage de la semaine.

Journée internationale d’action pour la santé des femmes : quels services existent-ils au CHU de Besançon ?

Cinq mois avant l’ouverture de son hôpital de jour santé de la femme, le CHU de Besançon veut démontrer à nouveau son engagement en la matière. Célébrée depuis 1987, la journée internationale d'action pour la santé des femmes le 28 mai 2024 donne l’occasion d’un tour d’horizon des outils et dispositifs qui existent pour les accompagner, quel que soit leur parcours de vie, à Besançon.

Journée du bien-être animal à Besançon : les associations invitées à se faire connaître…

La Ville de Besançon organisera une journée dédiée au bien-être animal le samedi 5 octobre 2024 entre 10h00 et 17h00 à l’Hôtel de Ville. Dans ce cadre, la collectivité met à disposition des associations qui luttent en faveur de la cause animale un espace d’échanges afin qu’elles puissent présenter leurs actions au public présent.
 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.83
légère pluie
le 29/05 à 6h00
Vent
1.41 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
94 %