Des médecins (un peu) plus nombreux en Franche-Comté

Publié le 28/11/2013 - 16:32
Mis à jour le 28/11/2013 - 16:32

Le nombre de médecins est quasiment stable en France, mais ce constat général cache d'importantes disparités au niveau des régions, départements et bassins de vie, selon l'édition 2013 de l'atlas régional de l'Ordre des médecins. En Franche-Comté, on recense 3.355 médecins en activité régulière, soit une augmentation de 3,5% de 2007 à 2013 contre une baisse de 0,2% en France. Dans la région, leur moyenne d’âge dépasse les 51 ans…

medecin_docteur.png
©photl

+ 114 médecins en six ans

PUBLICITÉ

« La donnée générale est une chose, mais la réalité en est une autre et d’un territoire à l’autre, il y a bien sûr des différences, certaines régions ne sont pas en récession professionnelle, d’autres le sont », a déclaré le président du Conseil national de l’ordre (Cnom) Patrick Bouet lors de la présentation de cet  atlas.

Plus de médecins en Franche-Comté, mais moins de généralistes 

Âgés en moyenne de 53 ans, les hommes représentent 68% des 1 296 médecins généralistes libéraux et mixtes de la région Franche-Comté. Ces six dernières années, leur nombre a diminué de 2%. En revanche, parmi les jeunes générations généralistes (médecins de moins de 40 ans), les femmes représentent 65% des effectifs 

Moins de gynécos, plus de pédiatres 

Pour les spécialistes en accès directs (loi du 9 août 2004) sans passer par son médecin traitant

Spécialités  nombre âge moyen  évolution 2007-2013
gynécologie 36 59 -6%
ophtalmologie 69 57 0%
pédiatrie 42 54 8%
psychiatrie 84 59 2,40%

Les disparités territoriales s’accentuent

Si l’on compte l’ensemble des médecins (retraités, retraités actifs, remplaçants, activité régulière, etc.) le nombre total de médecins a augmenté de 0,9% entre 2007 et 2013 (215.865), mais il a diminué de 2,3% dans le Centre, de 4,2% en Ile-de-France, progressant dans le même temps de 4,7% dans les Pays-de-Loire et de 4,5% en Rhône-Alpes ou en Franche-Comté. Dans notre région c’est 337 médecins de plus. Mais de manière générale, « les disparités régionales et départementales s’accentuent », a relevé Jean-François Rault, en charge de la démographie.

Si l’atlas national 2013 a montré une moindre attractivité de l’activité libérale, c’est n’est pas le cas dans certaines régions comme dans le Limousin ou en Franche-Comté : ils sont 54,60% à exercer en libéral/mixte dans le Doubs, 56,10% en Haute-Saône, 59,50% dans le Jura et 26,90% en Territoire de Belfort.

Une projection de 3.448 médecins en activité régulière en Franche-Comté en 2018

 Les médecins en activité régulière sont au nombre de 3 355 dans la région soit une augmentation des effectifs de 3,5% entre 2007 et 2013. Selon les analyses de l’ordre, il seront 3 448 à exercer en activité régulière en 2018.”C’est le département du Doubs qui a une forte probabilité de connaître une augmentation de ses effectifs d’en moyenne +6%. À l’inverse du département du Jura qui va enregistrer la plus forte diminution (-3,2%)”.

Franche Comte 2013 by macommune_info

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

La semaine européenne de la vaccination commence le 24 avril 2019 à Besançon

La Semaine européenne de la Vaccination (SEV) se déroule du 24 au 30 avril 2019. Cet évènement constitue un temps fort pour l’ARS Bourgogne-Franche-Comté qui rappelle que "la vaccination est la prévention la plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses". Deux villages Info Vaccination et les premiers seront installés à Besançon le 24 avril et Dijon le 26 avril.

Nouvelle blessure avec une seringue au centre de tri du Sybert à Besançon

L'agent s'est piqué accidentellement ce mardi 2 avril 2019 avec une seringue usagée jetée dans le bac de déchets recyclables. Il s'agit du cinquième incident de ce type depuis le début de l'année. La direction du Sybert, en charge de la gestion et de la valorisation des déchets, rappelle les consignes de tri des déchets de soin.

Danger sur votre brosse à dents : deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Un composé chimique présent dans de très nombreux dentifrices pourraient mettre en danger votre santé. C'est ce que dénonce jeudi 28 mars 2019 l'association Agir pour l'environnement. Selon elle, le dioxyde de titane, controversé, car il contient des nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices. Elle souhaite que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments.

Mars Bleu : comment éviter le cancer colorectal ?

La campagne Mars Bleu pour sensibiliser la population au cancer colorectal (maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum) se poursuit encore pendant quelques jours. Les plus récentes recherches démontrent que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle très important dans la prévention de ce cancer. Voici quelques conseils pour éviter le cancer colorectal…

Lutte contre le cancer à l’EFS de Besançon : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 14.98
couvert
le 22/04 à 18h00
Vent
2.74 m/s
Pression
999.121 hPa
Humidité
68 %

Sondage