Territoire de Belfort : Cédric Perrin dépose un amendement pour lutter contre les déserts médicaux

Publié le 23/11/2022 - 07:56
Mis à jour le 23/11/2022 - 08:43

Le sénateur du Territoire de Belfort, Cédric Perrin, a déposé un amendement au projet de loi de finance pour 2023 visant à lutter contre les déserts médicaux.

Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. © DR
Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort. © DR

Particulièrement conscient et préoccupé par les profondes inégalités territoriales d'accès aux soins, Cédric Perrin sénateur du Territoire de Belfort, profite de l’examen du projet de loi de finances pour déposer un amendement visant à exclure les professionnels de santé du bénéfice des avantages relatifs à l’installation en zone franche urbaine-territoire entrepreneur (ZFU) dans les zones sur-dotées en personnels de santé.

"Notre système de santé est confronté depuis plusieurs années au défi majeur qu’est la fracture médicale. L'offre de soins n'est plus en adéquation avec la demande et les attentes de nos concitoyens. Nous devons dans ces conditions faire preuve de pragmatisme pour assurer une répartition équilibrée de cette offre sur l'ensemble de nos territoires" explique le sénateur.

Pour un meilleur encadrement du dispositif

" C’est ce contexte singulier et cet impératif impérieux d’accès au soin pour tous qui motivent le dépôt de mon amendement : le régime d’exonération lié au ZFU a suscité des effets d'aubaine qui nuisent à l'attractivité des territoires ruraux en favorisant le départ de nombreux professionnels de santé vers ces zones" témoigne Cédric Perrin, qui plaide en conséquence pour un meilleur encadrement du dispositif à l’égard des professionnels de soin.

Il propose ainsi, très concrètement, que le professionnel de soin désireux de s’installer dans une zone sur-dotée ne pourra jamais bénéficier des avantages ZFU tandis que celui désireux de s’installer dans une zone "normale", voire sous-dotée, sera éligible à l’aide.

L’amendement, co-signé par près de 30 sénateurs, sera examiné cette semaine, en séance publique.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

La salle multimodale de radiologie interventionnelle du CHU de Besançon prochainement inaugurée

Équipement à la pointe de l’innovation en termes d’imagerie opératoire, la nouvelle salle multimodale de radiologie interventionnelle du CHU de Besançon sera inaugurée le 14 février prochain en présence de la présidente de région Marie-Guite Duffay et le directeur général du CHU Thierry Gamond-Rius.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.62
pluie modérée
le 22/02 à 3h00
Vent
8.82 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %