Deux mois de prison avec sursis pour avoir tué un lynx dans le Jura

Publié le 02/09/2011 - 22:18
Mis à jour le 02/09/2011 - 22:18

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier a condamné vendredi un chasseur de 54 ans à deux mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende pour avoir tué un lynx, une espèce protégée, dans le Jura en 2010.

 ©
©

Cet ancien président de la société de chasse des Molunes (Jura) a été reconnu coupable de "destruction d’espèce animale non domestique et d'espèce protégée". Son permis de chasse lui a été retiré pour deux ans, a dit le greffe du tribunal de Lons-le-Saunier.

Le 2 octobre 2010, lors d'une battue, une dizaine de chiens avaient attaqué un lynx. L'homme a reconnu avoir tiré, "en l'air" selon lui, pour séparer les chiens de l'animal, alors que plusieurs témoins ont affirmé l'avoir vu viser l'animal.

Le chasseur s'était ensuite débarrassé du félin, dont le cadavre n’a jamais été retrouvé.

Une dizaine d’associations étaient partie civile au procès, dont la fondation Brigitte Bardot, le collectif Grands prédateurs, le centre Athénas et la Fédération de chasse.

Lors de l'audience du 8 juillet, le ministère public avait requis quatre mois de prison avec sursis et le retrait de son permis. La décision avait été mise en délibéré.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Attaque de Rambouillet : le suspect souffrait d’une dépression

L'attaque meurtrière vendredi contre une fonctionnaire de police au commissariat de Rambouillet dans les Yvelines a replacé samedi 24 avril la menace terroriste au sommet de l'agenda politique, avec une réunion de crise à Matignon et la visite d'Emmanuel Macron auprès de la famille de la victime.

Affaire Péchier : l’anesthésiste n’a pas « les traits d’un tueur en série » selon une contre-expertise psychiatrique

D'après les conclusions d'un rapport confidentiel publiées par le Journal du Dimanche le 11 avril 2021, la contre-expertise psychiatrique de Frédéric Péchier, anesthésiste soupçonné d'avoir empoisonné volontairement 24 patients à Besançon entre 2008 et 2017, ne révèle pas "les traits d'un tueur en série" dans sa personnalité.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.28
nuageux
le 09/05 à 21h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
49 %

Sondage